topblog Ivoire blogs

10/12/2013

Viols, abus sexuels à l’Ecole : Kandia Camara met le grappin sur 4 enseignants véreux Publié le vendredi 6 decembre 2013 | L’Hebdo Ivoirien

Kandia-UNESCO-0002.jpg

Suite à la récente interpellation de quatre enseignants accusés d’abus et de viols sur élèves mineures, la ministre de l’Education nationale, Kandia Camara, a produit la déclaration ci-dessous. Nous reproduisons ce document important pour vous permettre d’appréhender toute la symbolique de l’engagement de la ministre dans la lutte contre ce fléau.

‘‘Dans de nombreuses régions de la Côte d’Ivoire, le taux de scolarisation de la jeune fille est très faible à cause des contingences liées aux mentalités et à l’environnement scolaire.

Pour remédier à cette situation, le Gouvernement de Côte d’Ivoire a fait de la scolarisation de la jeune fille l’une de ses priorités. A cette fin, différentes stratégies sont mises en place notamment la sensibilisation des populations et le don de kits scolaires aux jeunes filles. Malheureusement, ces efforts risquent d’être compromis par la faute de certaines personnes au nombre desquelles figurent des enseignants et personnels d’encadrement.

En effet, nous enregistrons de nombreux cas de grossesse de jeunes filles au sein des établissements scolaires tant primaires que secondaires. Pire, un phénomène tend à se généraliser et à devenir banal pour les populations. Il s’agit des viols perpétrés en milieu scolaire.

Ces comportements indignes et dégoûtants de personnes sans foi ni loi, contraires à l’éthique et à la déontologie de l’éducateur, jettent le discrédit sur notre corporation et compromettent la scolarisation de la jeune fille. C’est pourquoi, à la réunion de rentrée de cette année scolaire 2013-2014, j’ai décidé de faire de la lutte contre les abus sexuels en milieu scolaire mon cheval de bataille en sanctionnant sévèrement les auteurs de tels actes.

Pour ce premier trimestre, trois cas de viol et un attentat à la pudeur sur les personnes d’élèves mineures ont déjà été enregistrés.

I- LES FAITS

1- Monsieur BOTTY Bi Djean Anicet, Instituteur stagiaire :

Monsieur BOTTY Bi Djean Anicet, Instituteur stagiaire, en service dans la Circonscription de l’Enseignement Préscolaire et Primaire de Duékoué dont le numéro matricule est en cours, est poursuivi pour viol sur les personnes de trois élèves de son école dont deux (02) âgées de sept (07) ans inscrites respectivement en classe de CP1 et de CE1 et la troisième âgée de neuf (09) ans en classe de CE2. Après son forfait, cet agent a tenté de se suicider.

Ce forfait a été commis le jeudi 7 novembre 2013.


2- Monsieur GNEPEHI Djè Gnamien Gildas, Instituteur,
matricule 391 268 N :

Monsieur GNEPEHI Djè Gnamien Gildas, en service dans la Circonscription de l’Enseignement Préscolaire et Primaire de San-Pédro, est poursuivi pour viol sur la personne d’une élève âgée de douze (12) ans inscrite en classe de CM2 dans son école. Dans son audition, ce dernier avoue d’ailleurs qu’il entretient des relations avec une jeune fille de 6ième, anciennement inscrite dans école et présentement dans un collège de la localité.

3- Monsieur IRA Tiéty Boris, Instituteur, matricule 382347 C :

Monsieur IRA Tiéty Boris, en service dans la Circonscription de l’Enseignement Préscolaire et Primaire de Nassian, est poursuivi pour viol, le 30 avril 2013, sur la personne d’une élève âgée de dix (10) ans inscrite en classe de CM2 dans son école.

4- Monsieur TIEOULE Guy, Inspecteur d’Orientation, matricule 359192 A :

Au cours de l’année scolaire 2012-2013, Monsieur TIEOULE Guy, en service au Collège Moderne BESSIO DE Lambert de Dabou a été poursuivi pour viol sur la personne d’une élève, inscrite en classe de 6ème dans ledit établissement.

Cette année scolaire 2013-2014, il a récidivé en pratiquant des attouchements sexuels sur la personne d’une autre élève âgée de neuf (9) ans, inscrite en classe de 6ème.

5- Deux cas signalés dans le Département d’Adiaké :

- Dans la localité de Mélékoukro, une petite fille de 4 ans, en classe de Moyenne section, a été violée le vendredi 8 novembre 2013 par Monsieur NAHOUE Charles, 30 ans, coiffeur de son état.
- A Adiaké, une autre petite fille de 9 ans, en classe de CE2, a été violée le mercredi 13 novembre 2013 par le Sieur EBOUKLOUE AKA, maçon.

II-LES MESURES PRISES

Face à ces déviations :
- j’ai instruit mes services de tenir les mis en cause hors des classes ;
- j’ai saisi les différents procureurs de la République territorialement compétents, afin que ces individus répondent de leurs actes devant les tribunaux ;
- j’ai pris la mesure conservatoire consistant à mettre sous contrôle les salaires des mis en cause ;
- je saisirai le Conseil de Discipline de la Fonction Publique pour la radiation des coupables.
- Pour les deux derniers cas cités, les mis en cause ont été déférés devant le tribunal compétent pour répondre de leurs actes.
III- LES RECOMMANDATIONS

C’est le lieu de rappeler aux Directeurs Régionaux et Départementaux, aux Chefs d’établissement, aux Chefs de Circonscription de l’Enseignement Préscolaire et Primaire, aux Conseillers Pédagogiques et aux Directeurs d’école du Ministère qu’ils ont obligation de protéger la jeune fille et de dénoncer tous les comportements répréhensibles de leurs agents qui portent atteinte à l’intégrité physique et morale de la jeune fille.

Aux personnels enseignants et d’encadrement, j’exige d’eux le respect scrupuleux de la déontologie de leur métier. Car la déontologie interdit formellement tout rapport sexuel entre l’enseignant et l’élève. Tout enseignant reconnu coupable de viol ou d’abus sexuel sur un élève sera radié.

A la communauté, je lui demande de ne pas se rendre complice de ces actes ignobles qui constituent un obstacle à la scolarisation de la jeune fille ; qu’elle prenne ses responsabilités non seulement en dénonçant ces pratiques mais aussi en portant ces affaires devant les juridictions compétentes, afin que les coupables soient sévèrement sanctionnés.

C’est à ce prix et à ce prix seulement que nous aiderons nos filles à mener à terme leurs études pour une Côte d’Ivoire émergente et vertueuse’’.

08:21 Écrit par BEN2013 dans Moeurs, Notre école, sexualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Les commentaires sont fermés.