topblog Ivoire blogs

20/01/2014

Côte d’Ivoire – des enseignants du privé-laïc menacent d’entrer en grève le 5 février Mis en ligne par Connectionivoirienne.net La Rédaction · 20 janvier, 2014 a 00:53

camara.jpg

Par Edwige Fiende

La plateforme regroupant des syndicats du privé-laïc et confessionnel de Côte d’Ivoire (Fenasep-ci) menace d’entrer en grève d’ici au « 5 février », si l’Etat ne règle pas 26 milliards F cfa d’arriérés soit « 19 ans d’arriérés », après une assemblée générale samedi à Abidjan.
Assemblée générale des enseignants du privé-laïc

« Nous sommes heureux des décisions prises par l’Etat pour nos camarades du public, mais nous donnons jusqu’au 5 février pour proposer des solutions précises dans notre secteur, sinon nous arrêtons de travailler », a menacé Oumar Camara, président de la Fenasep-ci.

Les enseignants réclament au gouvernement ivoirien le paiement de 26 milliards F cfa correspondant à une augmentation de salaire depuis 1994.

Les enseignants du privé-laïc et confessionnel souhaitent également que leurs salaires soient payés en fonction du nouveau Smig (Salaire minimum interprofessionnel Garanti) qui est passé à 60.000 F cfa en novembre contre un peu plus de 36.000 auparavant.

’L’Etat a pris un décret d’augmentation depuis 1994, qui n’est pas appliqué, il ya trois mois, il a pris un décret d’augmentation du Smig, ce n’est pas appliqué. Il n’est pas normal qu’on nous traite ainsi’’, a déploré M. Camara, également secrétaire général du du syndicat des enseignants du privé-laïc de Côte d’Ivoire (Syneplaci).

« Nous allons faire le tour des établissements, il n’est pas question qu’à la date indiquée quelqu’un puisse aller au travail », a-t-il prévenu.

Fin juin et novembre 2013, des enseignants avaient observé un sit-in au Plateau, centre des affaires pour la même cause.

Avec l’augmentation de 12% des salaires, l’enseignant du primaire public devrait percevoir à partir de fin janvier 2014, 307.000 F cfa par mois, et 400.000 pour le professeur, contre 200 à 300.000 pour celui d’un établissement confessionnel.

L’enseignant du primaire privé-laïc perçoit quant à lui environ 58.000 F cfa et 95 à 103.000F CFA pour le professeur du même établissement, selon M. Camara.

EFI/GBK

08:11 Écrit par BEN2013 dans Notre école | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Les commentaires sont fermés.