topblog Ivoire blogs

21/01/2014

Déblocage et revalorisation des salaires : Tout sur la rencontre de vérité entre Gnamien Konan et les Syndicats Publié le mardi 21 janvier 2014 | Le Patriote

gnamien.jpg

Tous les fonctionnaires de Côte d’Ivoire sont concernés par la mesure du déblocage et de la revalorisation des salaires. Mais elle se fera par palier. Et le Gouvernement a décidé de commencer cette année par les salaires les plus bas et les plus anciens dans la corporation. C’est dans un langage empreint de vérité que le ministre de la Fonction publique et de la reforme administrative, Gnamien Konan s’est adressé aux différents syndicats de la Fonction publique hier, à la salle de conférence de ce département ministériel, relativement à la question du déblocage des salaires. Les échanges se sont déroulés dans une ambiance moins électrique et dans la courtoisie. Pendant deux heures trente minutes, le premier responsable de la Fonction publique, a expliqué de façon scientifique la démarche du chef de l’Etat à restaurer la dignité des fonctionnaires et agents de l’Etat et à réparer certaines injustices. Selon le ministre Gnamien Konan, le déblocage des salaires et la prise en compte d’une nouvelle grille salariale ont été respectivement évalués à 125 milliards et 95 milliards de FCFA. Soit une enveloppe de 220 milliards FCFA. «Or la masse salariale est de 1038 milliards FCFA. Ce qui correspond à 20 % de cette masse salariale. Mais où trouver tout cet argent surtout que la masse salariale représente environ 43 % de nos ressources propres ! Et nous avons dépassé la norme de l’Uemoa qui est de 35 %. Le Gouvernement aurait bien voulu satisfaire tout le monde, mais les financiers ont décidé d’accorder 78,9 milliards FCFA pour le déblocage de quelques salaires et la prise en compte des engagements actés vis-à-vis de certains fonctionnaires », a expliqué Gnamien Konan. Précisant que sont 121.382 fonctionnaires qui sont concernés par les engagements actés (bonification indiciaire et reclassement) par le gouvernement d’alors. Soit une enveloppe de 36,2 milliards de FCFA. Le ministre a indiqué que ces derniers qui vont bénéficier des 25 % restants ne sont pas concernés par le déblocage indiciaire et la revalorisation de salaires. A savoir les fonctionnaires du secteur Education / Formation, secteur de la santé, les Magistrats, les Surveillants des établissements pénitentiaires, les agents des Douanes, des Eaux et Forêts, des Affaires maritimes et portuaires et le corps diplomatique. « Ceux-là, vont attendre. Le déblocage se fera de façon progressive sur une période de cinq ans. Au terme de ces cinq années, tous les fonctionnaires auront leur salaire débloqué. Et nous allons nous asseoir pour réfléchir à une nouvelle grille salariale à l’effet de parvenir à diplôme égal, salaire égal », a rassuré Gnamien Konan. Avant d’inviter les fonctionnaires à mettre balle à terre. Concernant le paiement des stocks des arriérés des effets financiers du profil de carrière des enseignants et personnels soignants, le ministre s’est voulu clair «(…) Ne soyez pas aveugles, l’Etat fait beaucoup d’efforts malgré la masse salariale élevée. Mais compte tenu des difficultés, nous ne pouvons satisfaire tout le monde. (…) Mais si vous voulez aller à la grève, je vous attends ! », a-t-il signifié sans ambages aux organisations et centrales syndicales qui ont effectué le déplacement. En tout cas, le ministre de la Fonction publique a exhorté les leaders syndicaux à donner les vraies informations à leur base afin d’éviter les sons discordants sur cette mesure salutaire du Président de la République. Les organisations syndicales pour leur part, ont décidé de relayer textuellement l’information à leur base.
Anzoumana Cissé

06:55 Écrit par BEN2013 dans Fonction Publique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Les commentaires sont fermés.