topblog Ivoire blogs

05/02/2014

Concours d’entrée à l’ENS : 3886 places à prendre Publié le mercredi 5 fevrier 2014 | Le Patriote

Ensup_preinsc (11).JPG

Le concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure (ENS) est désormais organisé par la Direction de l’Orientation et des Examens (DOREX). Ce, en collaboration avec l’ENS et conformément au décret n°2011-396 du 16 novembre 2011 portant organisation du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Cet éclairage a été fait hier, à la Dorex, au Plateau, par la Directrice Générale des l’Enseignement Supérieur et des œuvres Universitaires (DGES), le Pr. Adohi Krou Viviane, lors de la cérémonie de lancement des concours d’entrée à l’Ens. Elle a indiqué que pour cette édition 2014, 3.886 postes sont à pourvoir. Dont 2.540 postes à pourvoir par voie de concours directs et 1.356 par voie de concours professionnel. Un concours qui sera organisé par le ministère de la Fonction publique qui mettra à la disposition de l’ENS, les admis pour leur formation. Sur les 3.886 postes, il y a 1.438 Professeurs de Collèges, 928 Professeurs de Lycées et 117 Professeurs d’Art Plastiques, d’Education Musicale et d’Education Physique. Pour le personnel d’encadrement pédagogique et administratif, il est prévu un recrutement de 730 Educateurs, 483 Inspecteurs d’Orientation, 110 Inspecteurs d’Education et 80 Inspecteurs de l’Enseignement Primaire (IEP). La DGES a précisé que les inscriptions se font en ligne sur les sites de la DOREX (www.dorexci.net et www.dorex.edu.ci), du mardi 04 février au 05 mars prochain. Et les frais d’inscription sont de 10.000 FCFA. L’innovation cette année, a relevé Pr. Adohi, c’est l’achat des pochettes et les visites médicales qui sont supprimés. « Seuls les candidats admissibles seront soumis à la visite médicale. Cela permettra à notre sens d’alléger les dépenses des candidats», a t-elle souligné. Avant d’ajouter que le dépôt des dossiers physique de candidature se fera à l’antenne de l’INP HB à Cocody Danga. La première responsable de l’Enseignement Supérieur a signifié que toutes les dispositions sont prises pour que ces concours se déroulent dans la transparence. Invitant par ailleurs au calme, les enseignants de l’ENS qui se sont opposés aux décisions du ministère. «(…) Gardez votre sérénité. Votre compétence pédagogique n’est nullement remise en cause. Ce concours s’organisera entièrement avec vous », a rassuré la DGES. Elle a toutefois fait remarquer que si d’aventure, il y a des velléités de boycott de ce concours par les enseignants de l’ENS, le ministère prendra ses responsabilités. « Nul n’est indispensable. (…) Nous n’avons pas de problème avec le Directeur de l’ENS. Il a été nommé par le ministre Ibrahima Cissé Bacongo. Nous lui demandons simplement de respecter les textes en vigueur», a insisté Pr. Adohi

Anzoumana Cissé

06:09 Écrit par BEN2013 dans Notre école | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Les commentaires sont fermés.