topblog Ivoire blogs

19/02/2014

Education nationale : 18 instituteurs adjoints en colère Publié le mercredi 19 fevrier 2014 | Le Democrate

Les responsables du bureau national de la Coordination des instituteurs adjoints (CIACI) et certains de leurs membres ont pris d'assaut hier matin, l'entrée principale du ministère de la Fonction publique et de la réforme administrative. Ils revendiquaient selon une copie de la motion de protestation en notre possession leur accession au grade B3, c'est à dire le même grade que celui des instituteurs ordinaires. "Nous instituteurs adjoints, réunis au sein de la Coordination des instituteurs adjoints de Côte d'Ivoire (CIACI) sommes inquiets, déboussolés, troublés et démotivés quant à notre promotion dans l'emploi que nous avons choisi. La promotion qui se traduit par l'examen du CAP organisé par la direction des examens et concours du ministère de l'Education nationale, ce qui a permis à plusieurs promotions d'instituteurs adjoints d'accéder au grade B3 qui correspond au corps des instituteurs ordinaires. Trois ans après le CAP," explique le secrétaire national du CIACI, N'Guetta Franck Hervé. Depuis 2010, ce concours interne a été supprimé. Du coup les instituteurs adjoints ne peuvent plus évoluer. 18 mille instituteurs adjoints seraient dans cette situation, selon le secrétaire national. "Las d'attendre l'organisation dudit examen, grande fut notre joie d'entendre la décision du gouvernement en date du vingt octobre deux mille douze de relever le niveau de recrutement des instituteurs au BAC. Ce qui nous a laissé entrevoir que la résolution de notre problème sera fait comme ce fut le cas précédemment avec d'autres fonctionnaires notamment, les infirmiers et les sages femmes, " précise N'Guetta. Effectivement leur joie sera de courte durée. En effet depuis que le mode de recrutement a changé les instituteurs adjoints conservent toujours le même grade. "Nous suggérons que notre cas soit traité de la même manière que les cas précédents pour un réajustement avec les nouvelles décisions du gouvernement, car il y a eu jurisprudence. En outre sur le terrain, contrairement aux perceptions que vous faites des instituteurs adjoints, un instituteur adjoint équivaut à un instituteur ordinaire dans l'enseignement préscolaire et primaire. L'instituteur adjoint à les mêmes heures de travail qu'un instituteur ordinaire, ils ont les élèves et les mêmes cours de la petite session au CM2 sans distinction de grade," martèle le secrétaire national de la CIACI. Le sit-in de ce jour ayant pour objet d'attirer l'attention des autorités et engager des discussions, elles instituteurs adjoints ont effectivement rencontré le ministre de l'emploi au moment où ils manifestaient devant l'entrée du ministère. Ce dernier se serait débarrassé d'eux prétextant qu'il devait prendre part à un conseil de gouvernement. "Il nous a reçu tout à l'heure et nous a signifié que nous devons rentrer en contact avec son directeur de cabinet. Et nous a indiqué que ce n'est pas par le sit-in que notre problème sera résolu, " a déclaré Soro Vamara régional CIACI de Korhogo, avouant au passage que ce n'est pas la première fois que le ministre fait ce genre de promesse aux instituteurs adjoints.

06:12 Écrit par BEN2013 dans Fonction Publique, Humeur, Notre école | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Les commentaires sont fermés.