topblog Ivoire blogs

21/02/2014

Plainte contre un instituteur à Zuénoula pour sévices corporels sur un élève Publié le jeudi 20 fevrier 2014 | AIP

Zuénoula - Un instituteur du groupe scolaire Centre de Zuénoula (Centre-ouest, région de la Marahoué) fait l’objet d’une plainte déposée à son encontre au commissariat de la police locale pour sévices corporels sur un de ses élèves. Le mis en cause, en charge d’une classe de CM2, est accusé par l’un de ses collègues instituteurs au sein de la même école d’avoir battu son enfant de huit ans à l’aide d’une courroie de transmission de moto. D’après les informations recueillies par l’AIP, jeudi, les faits remontent au 11 février, lorsque le petit A. G. arrive brusquement en pleurs dans la classe de son père. Il lui explique avoir été violemment frappé avec une courroie de moto par son maître, pour avoir commis trois fautes lors d’un exercice de vocabulaire. Les minutes qui suivent, le père de A. G. saisit le directeur, mais ce dernier ne réagit pas. Il décide alors de se rendre dans la classe de son collègue pour lui demander des comptes. Une démarche qui dégénère en bagarre entre les deux hommes. Le 14 février, le père de A. G. se rend alors au commissariat de police, muni d’un certificat médical, et dépose une plainte contre le maître de son fils pour coups et blessures sur sa personne et sur celle de son enfant. Interrogé jeudi par l’AIP, le plaignant se dit déterminé à poursuivre cette affaire, même si les tractations sont, selon lui, en cours au niveau de l’inspection de l’enseignement primaire de Zuénoula pour un règlement à l’amiable. Quant à l’enseignant mis en cause, approché par l’AIP, il s’est refusé à tout commentaire sur la question. Rappelons que les punitions physiques et humiliantes à l’encontre des élèves sont interdites en Côte d’Ivoire depuis septembre 2009. (AIP) Akr/kkp/tm

06:42 Écrit par BEN2013 dans Notre école | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Les commentaires sont fermés.