topblog Ivoire blogs

02/04/2014

Les directeurs régionaux et chefs d’établissement formés sur l’inscription en ligne Publié le mardi 1 avril 2014 | AIP

Yamoussoukro - Un atelier sur le processus d'inscription en ligne et d'actualisation du fichier national des élèves (FNE) se tient depuis lundi au CAFOP de Yamoussoukro, à l’initiative du ministère de l'Education nationale et de l'Enseignement technique.

Il est destiné aux directeurs régionaux de l’Education nationale et de l’Enseignement technique ainsi qu’aux chefs d'établissements, en vue de les sensibiliser sur les inscriptions illicites. Les participants seront formés sur le système intégré général du fichier national des élèves (SIGFNE), notamment les mécanismes de croisement des effectifs sur le terrain avec ceux en ligne ; ce qui permettra une bonne maîtrise de l'inscription en ligne et une bonne gestion des effectifs dans les écoles privées et publiques de Côte d'Ivoire.

Il s’agit, à terme, d’améliorer la planification du système, par la maitrise des effectifs, d'assurer la traçabilité du parcours des élèves, d'éradiquer les inscriptions illicites, et d'apporter un appui au processus d'examen, de l'orientation, et des transferts par la constitution des fichiers qui en découlent.

Mise en place depuis 1998, les données du FNE écrites de façon manuelle, étaient caractérisées par le manque de fiabilité du fait que, ''des chefs d'établissement s'adonnaient à la tricherie'', a fait savoir le Directeur de cabinet du ministère de l'Education nationale et de l'enseignement technique, Assoumou Kabran, à l’ouverture des travaux.

Il a expliqué que ''des élèves renvoyés se retrouvent parfois admis en classe supérieure dans leur établissement, ou dans d'autres ailleurs, et ceux reconnus comme doublant ou renvoyés, passent avec une moyenne nettement inférieure.

'' Ça ne va pas continuer'' a prévenu le représentant de Mme Kandia Camara qui a indiqué que le ministère a décidé d'introduire les Tic à l'école pour y remédier.

''Nous sommes en train de changer de paradigme, le système est irrémédiable'' a-t-il fait savoir avant d'inviter les DRENET et Chefs d'établissement à s'impliquer dans le processus pour une maitrise de l'inscription en ligne et pour une bonne gestion de l'actualisation des effectifs des élèves.

La Côte d'ivoire dispose depuis 1998, d’un fichier national des élèves dans l'optique de mettre à disposition des chiffres fiables.

(AIP)
nam/ask

04:50 Écrit par BEN2013 dans Notre école | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Les commentaires sont fermés.