topblog Ivoire blogs

03/04/2014

Côte d’Ivoire : le gouvernement va "sévir" contre les auteurs de grossesses en milieu scolaire Publié le jeudi 3 avril 2014 | Xinhua

camara.jpg

ABIDJAN -- Le gouvernement ivoirien a décidé de "sévir" contre les auteurs de grossesses en milieu scolaire, un "fléau" qui a touché 5.076 jeunes filles scolarisées au cours de l’année 2012-2013.

A l’issue d’un conseil des ministres mercredi, le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, a déclaré que le gouvernement entend mener une "lutte vigoureuse" contre le "fléau" des grossesses en milieu scolaire.

Selon le ministère de l’Education nationale, "5.076 cas de grossesse" ont été dénombrés au cours de l’année scolaire 2012- 2013 dont "environ un millier dans l’enseignement primaire".

"L’Etat a décidé de sévir contre les auteurs des grossesses en milieu scolaire, des décisions très fortes seront prises pour sanctionner les personnes qui seront concernées", a averti le porte-parole du gouvernement.

"Il a été suggéré qu’une enquête soit faite sur les 5.076 cas relevés en 2012-2013 de façon à prendre des mesures administratives, disciplinaires contre certaines personnes et dans certains cas, des sanctions pénales puisqu’il s’agit dans certains cas de mineures", a-t-il ajouté.

Pour le gouvernement, les grossesses en milieu scolaire représentent un "problème de santé" pour les jeunes filles en même temps qu’elles "brisent leur parcours" au grand dam de la politique gouvernementale qui vise à accorder les mêmes chances aux jeunes des deux sexes.

Le gouvernement annonce une vaste campagne de sensibilisation des élèves, parents d’élèves et enseignants et la mise en place de "clubs de lutte contre les grossesses et les infections sexuellement transmissibles" dans toutes les villes et les établissements concernés.

Le porte-parole du gouvernement a particulièrement insisté sur le cas des enseignants qu’il a menacé de "sanctions lourdes".

"Il faut que les enseignants soient sensibilisés et qu’ils comprennent que c’est gravissime les actes qu’ils posent à l’égard des jeunes filles", a-t-il conclu.

07:16 Écrit par BEN2013 dans Actualités, Notre école | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Les commentaires sont fermés.