topblog Ivoire blogs

12/05/2014

En tournée politique dans un fief du FPI, Guillaume Soro «assume» la rébellion ivoirienne Publié le dimanche 11 mai 2014 | APA

soro23.jpg

Le Président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Kigbafori Soro, a déclaré, samedi, à l'entame d'une tournée politique dans la région de l'Agnéby-Tiassa (Agboville et Tiassalé) au Nord d'Abidjan qu'il "assume" la rébellion ivoirienne contre l'injustice en Côte d'Ivoire.

Pendant une semaine, Guillaume Kigbafori Soro, sillonnera la région de l'Agnéby-Tiassa, l'un des fiefs de l'ex-Chef de l'Etat Laurent Gbagbo, dans le cadre sa politique de proximité avec les populations afin de porter la paix, le pardon et la tolérance mais également entendre les populations des campagnes et des villages avec en ligne de mire la construction de l'unité nationale.

Lors des dernières élections présidentielles de novembre 2010, le Président sortant Laurent Gbagbo a battu son adversaire Alassane Ouattara dans cette région de l'Agnéby avec plus de 80% des voix.

"Le mot rebelle, je l'assume pleinement (...) Je ne suis pas de ceux qui se renient", a déclaré M. Soro lors de son premier meeting à la gare routière de Sikensi, ville située à environ 70 km au Nord d'Abidjan. Selon lui, le mot rebelle revêt deux connotations. L'une est péjorative et l'autre est imbibée de noblesse.

"Au petit séminaire (institution pour jeunes garçons catholiques) on nous appris la justice, à être tolérant. Mais aussi, on nous appris à ne pas accepter l'injustice. Je n'ai pas voulu accepter l'injustice en Côte d'Ivoire", a-t-il expliqué en relevant que "nul n'a le droit de spolier un citoyen de sa nationalité, de sa dignité (...)".

"(...) Ils ont toujours l'art d'être courageux après la guerre. Le temps de la guerre est terminée. Aujourd'hui, c'est le temps de la paix. Relevons-nous des traumatismes de cette guerre", a ajouté Guillaume Kigbafori Soro, appelant les populations à soutenir les institutions de la République.

"Je suis venu vous dire que les lendemains sont heureux (...)", a poursuivi M. Soro, le patron de l'ex-rébellion ivoirienne des Forces Nouvelles devant les populations venues très nombreuses à la place de la gare routière de la ville de Sikensi pour écouter son message.

S'agissant du recensement général de la population et de l'habitat (RGPH 2014), le Président de l'Assemblée nationale a expliqué l'intérêt pour lequel les populations doivent se mobiliser pour se faire recenser.

Le programme de cette tournée politique prévoit, dimanche, un meeting à Morokoro dans la matinée et une visite à la société de la compagnie fruitière SCB.

Dans l'après-midi, M. Soro animera son deuxième meeting de la journée à Gbolouville avant de visiter par la suite le chantier de l'hôpital Saint Jean Baptiste de Bodo. Ces deux meetings ont lieu dans le département de Tiassalé.

LS/APA

 

07:29 Écrit par BEN2013 dans Réconciliation nationale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Les commentaires sont fermés.