topblog Ivoire blogs

03/06/2014

Comité Central Ordinaire 02/2014 Communiqué final

1558412_247291395456802_54235600_n.png

Sur convocation du Secrétariat Général, le Comité Central du Front Populaire Ivoirien (FPI) s’est réuni en session ordinaire élargie aux Secrétaires Généraux de Fédération et au bureau du Comité de Contrôle, le samedi 31 mai 2014, de 11 h 10 à 18 h 35, à son siège provisoire, sis à Cocody les II Plateaux, 7èmeTranche, sous la présidence effective du Président du Parti, le camarade Pascal AFFI NGUESSAN.
2. Cette session convoquée le jour même du 69ème anniversaire du président Laurent Gbagbo a permis de célébré avec faste cet événement. Le Comité Central, friand des symboles, tenait ainsi à marquer son attachement et sa fidélité au président Laurent Gbagbo injustement détenu à La Haye.
3. Quant à l’ordre du jour proprement dit de cette 2ème session ordinaire 2014, il a porté sur deux (2) points :
• Informations et compte-rendu d’activités,
• analyse de la situation nationale et perspective
4. Avant d’aborder les points de l’ordre du jour, le Président du Parti a tenu à féliciter les jeunes du Front Populaire Ivoirien qui ont encore une fois démontré leur maturité politique et militante en organisant la passation des charges entre Konaté NAVIGUE, Secrétaire National de la JFPI rentré d'exil et Justin KOUA, Secrétaire national interimaire. Il a dit sa fierté et ses compliments à tous les militants, loué la clairvoyance du Comité Central et encouragé cette instance de décision à continuer de garder le cap pour que le Parti demeure toujours cette alternative crédible.
5. Au titre des informations, le Comité Central a entendu une communication du Secrétariat Général relative à plusieurs dossiers en cours, notamment la naissance du courant « FPI plus social et humaniste», la fête de la Liberté «Bongouanou avril 2014», les échanges avec le BEN de la JFPI et la passation de charges, la réactualisation du programme de gouvernement-du projet de société et les cotisations des membres du Comité Central et du Comité de Contrôle.
6. Le Comité Central, a pris acte de la réponse de la direction du parti aux initiateurs du courant « FPI plus social et humaniste » leur indiquant que les textes dudit courant ne sont pas conforment aux textes fondamentaux du parti. Le Comité Central s’est réjouit de la réussite éclatante de la 14ème fête de la Liberté qui s’est déroulée à Bongouanou les 2 et 3 mai 2014, sous la conduite du camarade Justin KOUA, président du comité d’organisation. La mobilisation extraordinaire a démontré encore une fois la vitalité du parti, en dépit de la violence politique et militaire du régime contre les militants du parti depuis le 11 avril 2011. Le Comité Central a enfin exhorté ses membres et ceux du Comité de Contrôle à payer leurs cotisations afin de permettre au parti de poursuivre et atteindre ses objectifs.
7. Le Comité Central a entendu une autre communication du Secrétariat Général sur la réactualisation du programme de Gouvernement et du projet de société. Après avoir endossé les conclusions de cet important exposé, il note l’opportunité de ces processus majeurs dans le dispositif du Parti pour la reconquête du pouvoir d’Etat. Conscient qu’un parti politique se doit impérativement de se présenter devant le peuple qu’il prétend gouverner, avec un contrat social qui lui permette d’être évalué en son temps, le Comité Central instruit le Secrétariat Général de traiter avec diligence et perspicacité ces dossiers dont les conclusions élèveront le FPI dans la conscience collective.
8. Abordant le deuxième point de l’ordre du jour relatif à l’analyse de la situation nationale et des perspectives, le Comité Central a entendu la troisième communication du Secrétariat Général portant notamment sur l’état des procédures devant la CPI, la mise en œuvre des décisions du Comité Central du 29 mars 2014 et la réforme de la CEI.
9. Le Comité Central instruit le Secrétariat Général de demeurer attentif et proactif dans les dossiers de la CPI, notamment dans celui du procureur contre Laurent Gbagbo. Le Comité Central continue d’observer que la présence incongrue du président Laurent Gbagbo à la CPI est un acte politique contre productif dans la mesure où il a pour conséquences de maintenir le peuple de Côte d’Ivoire dans l’impossible réconciliation, l’amplification des rancœurs accumulées et l’approfondissement de la fracture sociale. Le Comité Central instruit le Secrétariat Général de prendre toutes les mesures idoines pour hâter la libération du président Laurent Gbagbo.
10. Le Comité Central demeure par ailleurs fortement saisi de la question du sort du ministre Charles Blé Goudé également déporté à La Haye.

11. Le Comité Central salue les décisions prises par le Gouvernement, marquant ainsi sa volonté de reprendre le dialogue politique. Le Comité Central se félicite des premières mesures prises, notamment en ce qui concerne le dégel de certains comptes bancaires et la libération de prisonniers politiques. Le Comité Central encourage le Gouvernement à réaliser toutes ses promesses afin de créer les conditions d’édification de la confiance et d’un dialogue politique sincère, franc et constructif.
12. En raison de l’importance des décisions annoncées par le Gouvernement au cours de la rencontre avec la direction du FPI le 22 mai 2014 consignées dans le communiqué final signé conjointement par les parties mais aussi vu l’enjeu que constitue le dialogue politique dans la restauration du pays, le Comité Central décide de se réunir en session extraordinaire dans les prochains jours afin de procéder à une évaluation exhaustive des engagements pris dans ledit communiqué à la lumière des récents développements de la situation nationale.
13. Le Comité Central encourage la direction du parti à persévérer dans la voie du dialogue politique pour trouver des solutions définitives aux conséquences de la crise postélectorale.
14. Le comité central demeure saisi.
15. Pour clore la session, le Président du Parti
• a exprimé sa fierté pour le large débat démocratique sur les questions abordées lors de l’examen de l’ordre du jour notamment le RGPH ; ce débat franc et direct est en conformité avec les traditions, idéaux et valeurs du FPI ;
• s’est félicité de l’esprit de cohésion et de discipline qui a prévalu tout au long des échanges ;
• a salué le sens élevé des responsabilités des membres du Comité Central ;
• en appelle à la vigilance de chaque dirigeant et militant ;
• invite les démocrates, sympathisants et militants à rester mobilisés, à l’écoute des mots d’ordre du Parti en vue de leur application effective.
Fait à Abidjan, le 31 mai 2014
Le Comité Central

05:19 Écrit par BEN2013 dans Déclaration, Partis politiques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Les commentaires sont fermés.