topblog Ivoire blogs

30/10/2014

Plateau: hier Des instituteurs adjoints dispersés par la police Publié le jeudi 30 octobre 2014 | Notre Voie

De nombreux instituteurs adjoints ont manifesté hier matin devant le ministère de la Fonction publique, au Plateau. Ils ont été dispersés par les forces de l’ordre à la fin de leur manifestation après qu’ils ont réclamé aux responsables de ce ministère, leur reversement au grade B3 dans la catégorie des instituteurs ordinaires. Ils affirment avoir été reçus par Hlyh Lakoun Charles, conseiller technique à ce ministère. Qui leur a fait savoir que c’est le ministère de l’Education nationale qui doit faire le premier pas. Ils se sont retrouvés ensuite à l’Epp Amon d’Aby au Plateau pour un meeting. Mais, ils ont été dispersés par la police, cette fois-ci, à coups de gaz lacrymogènes. Ils estiment qu’ils sont titulaires du Certificat d’aptitude pédagogique (Cap) depuis 2009 et qu’ils méritent aujourd’hui d’être des instituteurs ordinaires même s’ils ne sont pas titulaires du baccalauréat comme les instituteurs ordinaires. « Nous sommes 16.000 instituteurs adjoints à avoir obtenu le Cap depuis 2009, l’équivalent aujourd’hui du baccalauréat. Et depuis cette date, nous attendons notre reversement dans le corps des instituteurs ordinaires  » a indiqué Berté Ousséni, Sg national adjoint du Collectif des instituteurs adjoints de Côte d’Ivoire.

Charles Bédé

Ils sont plutôt titulaires d'un CEAP...

06:34 Écrit par BEN2013 dans Humeur, Notre école | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

La CPI refuse à Gbagbo l’autorisation d’assister aux obsèques de sa mère (officiel)

koudoummom4.jpg

Ci-joint la dernière décision rendue par la Chambre de première instance I de la Cour pénale internationale (CPI) le 29 octobre 2014 dans l’affaire Le Procureur c. Laurent Gbagbo :

Le 29 octobre 2014, après avoir examiné les arguments de la Défense, du Gouvernement de la Côte d’Ivoire, du Greffe, du Procureur et du Représentant légal des victimes, la Chambre de première instance I a rejeté la demande de la Défense de mise en liberté de M. Gbagbo pour une période d’au moins trois jours, sous réserve d’un certain nombre des conditions, afin d’organiser et assister aux funérailles de sa mère.

Bien que la Chambre ait considéré que la demande de M. Gbagbo d’être transféré en Côte d’Ivoire afin d’organiser les funérailles de sa mère constituait des circonstances humanitaires, les juges ne sont pas persuadés dans ces circonstances que toutes conditions spécifiques pourraient suffisamment réduire les préoccupations logistiques et de sécurité identifiées par la Côte d’Ivoire, le Greffe, le Procureur et le Représentant légal des victimes. La Chambre a conclu qu’elle ne pouvait pas justifier l’octroi de cette demande, dans la mesure où son octroi pourrait faire courir un risque de mettre en danger la population en Côte d’Ivoire, le personnel de la Cour et M. Gbagbo lui-même.

Unité des affaires publiques
Cour pénale internationale

06:27 Écrit par BEN2013 dans CPI, Le savez vous ? | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Éducation financière : l’expérience ivoirienne comme cas d'école pour mieux former les enseignants à toucher les jeunes 28 octobre 2014, 19:42

Ancien enseignant, Félix Yao Kouassi a été sensibilisé à la question du surendettement du corps professoral ivoirien. Il témoigne du dispositif qu'il a mis sur pied pour remédier à cette situation.

En 2001, alors enseignant du primaire, j’ai été témoin de la fuite d’un collègue par l’une des fenêtres de sa classe lorsque celui-ci a vu venir l’usurier – le « Margouillat » comme nous les dénommons – auprès duquel il s’était endetté. Cette situation, à la fois cocasse et triste, m’a permis de comprendre qu’il y avait une action à mener et un déficit de formation à combler (lire aussi l'article d'Estelle Brack). Une dizaine d’années plus tard, je suis arrivé à la direction de la Vie scolaire où j’ai alors pu monter le programme d’éducation financière auquel je réfléchissais depuis lors et mis en place une équipe pour sa conduite. J’ai bénéficié plus tard d’une formation en éducation financière à Paris auprès de la Fédération bancaire française, des Clés de la banque, de la Finance pour tous et de Finances et Pédagogie.

La phase pilote du programme a été conduite au cours de l’année scolaire 2012-2013 dans les Centres de formation pédagogique d’élèves-maîtres. Au regard de l’intérêt accordé par les bénéficiaires au programme et notant une expression de réels besoins en la matière, le programme a été soumis à la ministre de l’Éducation nationale et son cabinet qui l’ont cautionné et encouragé les initiateurs à le déployer à l’ensemble des personnels du ministère. Aujourd’hui, le programme est devenu un outil au service de la DRH dans la sensibilisation des enseignants sur la question du surendettement, qui mine le corps professoral et, conséquemment, menace les résultats et l’avenir scolaires de milliers d’enfants. Il est logé au Bureau d’exécution des projets (BEP) du ministère depuis le 14 mars 2014.

Le programme consiste à donner aux personnels le corpus de connaissances et de savoir-faire leur permettant de faire des choix informés et pertinents dans le domaine de la finance de base. Dans cette veine, nous sensibilisons les enseignants sur le surendettement. Plusieurs thèmes sont abordés au cours des formations:

  • la relation avec l’argent ;
  • les revenus et l’impôt ;
  • le budget et l’élaboration d’un budget personnel et familial ;
  • les services bancaires et financiers ;
  • l’épargne et l’investissement ;
  • les notions de base du crédit ;
  • l’endettement et le surendettement ;
  • le consommateur averti.

Le programme développe depuis peu des formations en direction des apprenants (élèves) en vue de les préparer à une approche saine des questions d’argent. Les notions d’épargne et de budget sont au centre de leurs formations. Plusieurs activités sont ainsi prévues pour leur éducation et inclusion financières : formation des présidents et trésoriers des coopératives scolaires en éducation financière et à la tenue d’une comptabilité simplifiée et des jeux-concours.

À ce jour, le programme a visité 11 directions régionales de l’éducation nationale et de l’enseignement technique (Drenet) et a formé 2 754 enseignants et 562 apprenants. Une formation de 41 assistants sociaux des différentes régions a été programmée pour une meilleure prise en charge des personnels surendettés du ministère.

L’évaluation en matière d’éducation financière n’est pas une chose aisée. Cependant, le constat qui est établi aujourd’hui, c’est que les personnes formées ont commencé à intégrer dans leurs habitudes, l’élaboration de budgets pour un meilleur suivi leurs ressources. C’est déjà encourageant.

Un accent sera maintenant particulièrement mis sur la formation de formateurs pour démultiplier le programme. En dehors du ministère de l’Éducation nationale, l’équipe réfléchit en ce moment à des stratégies pour développer une alphabétisation financière des populations fragiles et à faibles revenus. Nous pensons notamment aux groupements associatifs de femmes et aux jeunes non scolarisés.

Difficultés et perspectives

Les contraintes rencontrées dans le développement du programme sont de plusieurs ordres. D’abord, il y a l’épineuse question du financement. Les déplacements et la prise en charge de l’équipe pour le déploiement du programme dans les différentes régions reviennent cher. Or, le programme n’étant pas encore inscrit au budget du ministère, l’équipe peine à le déployer sur toute l’étendue du territoire. L’équipe se débat comme elle peut pour amener quelques structures privées à l’accompagner dans l’organisation des séances de formation. Ensuite, l’absence de documents sur l’éducation financière adaptés au contexte national est un autre défi qu’il faut relever. Pour étendre l’éducation financière à tout pays, il faut l’intégrer dans les programmes scolaires, amplifier la formation des formateurs et outiller les enseignants. Cela suppose qu’une réponse durable soit trouvée à la question du financement qui demeure, comme précisé précédemment, une contrainte majeure.

La question de la promotion de l’éducation financière doit être traitée d’une manière globale au plan sous-régional et même continental. Dans cette optique, nous envisageons de soumettre sous peu à notre ministère de tutelle, un projet d’organisation d’une rencontre sous-régionale des ministères de l’Education afin de dégager ensemble des stratégies pour le développement de l’éducation financière à l’école dans nos différents États.

En effet, l’éducation financière des populations s’impose aujourd’hui à tous. Elle est devenue « une exigence à la fois pratique et morale », afin de donner aux personnes démunies « les instruments élémentaires de leur survie et les outils qui les aideront à sortir de la trappe de la pauvreté [1] ». C’est à ce titre que j’invite les pouvoirs publics à s’approprier l’éducation financière comme un véritable outil de lutte contre l’exclusion financière et la pauvreté. C’est un passage obligé pour aller à l’émergence. Aussi, doivent-ils l’inscrire dans leurs différentes stratégies économiques et accepter d’appuyer les initiatives de promotion de l’éducation financière.

Nous demandons par ailleurs aux bailleurs et aux institutions financières internationales de soutenir les efforts dans le domaine. Nous souhaitons, pour notre part, qu’ils appuient financièrement le programme et l’aident à s’inscrire dans la catégorie des projets cofinancés de l’État de Côte d’Ivoire.

Enfin nous invitons le secteur privé à s’ouvrir au partenariat pour qu’ensemble nous puissions réussir ce challenge.

 

                                                                                                                                                                               Felix YAO / Patrick BOUBLI

 

Source http://www.revue-banque.fr/banque-detail-assurance/articl...

00:16 Écrit par BEN2013 dans Contribution, Le savez vous ? | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

29/10/2014

CODIPOST_REPORT DU DELAI AU 15 NOVEMBRE (2)

COURRIER.jpgCOURRIER 3.jpg

COURRIER 1.jpg

Courrier de la DRH avec davantage d'informations sur les documents à problème (1err prise de service, Arrêtés de Nomination, etc.)

07:56 Écrit par BEN2013 dans Le savez vous ?, Notre école | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

28/10/2014

la liste des membres du Conseil Economique et Social. Publié le lundi 27 octobre 2014 | Présidence

10374535_752241328182240_5845642549517490563_n.jpg

Le Président de la République a procédé, ce lundi 27 octobre
2014, à la nomination, par décret n° 2014-642 du 27 octobre 2014, de membres du Conseil Economique et Social.

Cette nomination vient en complément des précédentes
nominations de Monsieur Marcel ZADI KESSY, en qualité de Président du Conseil Economique et Social, par décret n° 2011-93 du 13 mai 2011 puis, de Monsieur Tiémoko Yadé COULIBALY, en qualité de Premier Vice-Président de cette Institution, par décret n° 2012-373 du 20 avril 2012.

Sont donc nommés membres du Conseil Economique et Social à compter de ce jour:

Messieurs
ABOUA Aboua Gustave
ADJE Dominique
AGBAHI Félicien
ALLIALI Hervé
BA Karamoko
BAMBA Amara
BAMBA Kassoum, représentant de la Chambre Nationale des Métiers de Côte d’Ivoire
BAMBA Moriféré
Mesdames
BAMBA Mousso épouse TOURE
BARRO Ami épouse SOUMAHORO
Messieurs
BAUDOUA Yao Maxime

Lire la suite

02:58 Écrit par BEN2013 dans NOMINATION | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

27/10/2014

CPI-Après sa rencontre avec Gbagbo et Blé Goudé, KKB : " je suis fier d’avoir rencontré ces deux fils de Côte d’Ivoire". dimanche, 26 octobre 2014 10:56 Ecrit par AFRIKIPRESSE

konan bertin.jpg

De retour de La Haye, Kouakou Konan Bertin a accepté de donner à Afrikipresse.fr ses premières  impressions, depuis son hôtel à la périphérie de la capitale française: « Avec le président Laurent Gbagbo, la rencontre a été difficile et pleine d’émotion.

Quand nous nous sommes vus, nous sommes tombés l’un dans les bras de l’autre en pleurant. Je lui ai dit qu’en sa qualité d’ancien chef de l’Etat de Côte d’Ivoire, je ne pouvais pas rester loin et ne pas venir lui manifester toute ma sympathie pendant qu’il est frappé la terrible perte de sa mère.

Je lui ai indiqué que nous étions en session parlementaire, mais sur convocation de mon médecin parisien pour des examens urgents, je suis venu à Paris, et j’en ai profité pour aller lui faire mes respects. Malgré l’affliction en raison du décès de sa mère, le président Gbagbo va très bien. Il m’a d’ailleurs confié que j’étais le seul élu ivoirien à venir lui rendre visite, et m’a promis  qu’il m’en sera durablement reconnaissant pour cet acte.

Le lendemain, avec Blé Goudé, c’était les retrouvailles de deux frères. C’était la joie et de chaudes accolades. Blé m’a d’ailleurs confié ceci : « KKB, ici n’est pas ma place et tu le sais, alors fais tous les efforts pour que je sorte d’ici ». Je rappelle que le président Gbagbo a estimé que j’étais un homme de paix et de réconciliation. La séparation a été douloureuse hier, mais je suis fier et heureux d’avoir rencontré ces deux  fils de Côte d’Ivoire qui sont emprisonnés à près de 7000 kilomètres de chez eux ». 

Jean Paul Oro, Paris. 

00:56 Écrit par BEN2013 dans CPI, Partis politiques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

26/10/2014

Tête-à-tête Bédié - Ouattara,Les sujets abordés !

audience-ouattar-bedie-0000--1-.jpg

Le président ivoirien Alassane Ouattara a invité, vendredi soir, son opposition à s’inscrire dans le jeu démocratique en exhortant ‘’tous ceux qui souhaitent être candidats à l’être’’ pour la présidentielle d’octobre 2015 au cours de laquelle "personne ne sera exclue".

Le chef de l’Etat ivoirien qui sortait d’un tête-à-tête d’une heure et dix-sept minutes avec son grand allié, Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) à la résidence de l’ex-chef de l’Etat à Cocody (Est d’Abidjan) a déclaré à la presse être venu ‘’ échanger avec mon aîné sur la situation socio-politique du pays’’.

‘’ Il y a quelques semaines j’étais à Daoukro où le président Bédié m’a fait une grande surprise avec l’Appel de Daoukro. Je suis venu pour le remercier pour la confiance car pour tous les Ivoiriens cet appel est un acte fort pour la paix et la stabilité du pays’’ s’est-il félicité.

Faisant le tour d’horizon de la situation socio-politique, les deux personnalités, selon M. Ouattara, ont évoqué ‘’les circonstances du décès’’ de la mère de l’ancien chef de l’Etat, Laurent Gbagbo, adressant leurs ‘’condoléances ‘’ à la famille éplorée et ‘’la mise en place’’ prochaine du Conseil économique et social.

A l’opposition qui dénonce que le procès aux assises de 83 proches de Laurent Gbagbo vise à écarter de virtuels adversaires politiques, Alassane Ouattara a répondu que ‘’ tous ceux qui souhaitent être candidats le soient’’ pour le renforcement de la démocratie.

‘’ Le procès ne vise à écarter personne. Il a lieu pour situer les responsabilités’’ a précisé M. Ouattara qui a affirmé ne pas ‘’s’immiscer dans les affaires de la justice’’. Informé par Henri Konan Bédié sur le ‘’déguerpissement de planteurs dans certaines parties du pays’’, le président Ouattara a rassuré que cette ‘’mauvaise décision sera corrigée’’ dans l’intérêt des planteurs.

Arrivé à 18h00 Gmt et heure locale au domicile d’Henri Konan Bédié, le président Ouattara a pris congé du président de Bédié peu avant 20h après 1h17mns d’échanges qui visaient, également, selon Alassane Ouattara à ‘’renforcer notre alliance le RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix)’’.

Les 10 positions sexuelles préférées des hommes !

fdddd600-2297.jpg

A l’approche du week-end, les plus coquins d’entre vous iront faire un petit tour sous la couette pour passer des moments torrides à deux ! Mesdames, si vous manquez quelque peu d’inspiration, voici la liste des 10 positions préférées de ces messieurs ! d'après le site Girls.fr
 
1. La levrette
Championne toutes catégories, la levrette est la plus susceptible de faire décoller ton homme pour le septième ciel. Elle a cependant un côté un peu animal, qui peut déplaire à certaines. C’est une affaire de goût ! Elle est facile à réaliser et permet une pénétration profonde, qui doit être faite en douceur au début.

2. Le 69
Le 69 favorise le sexe oral, dont tous les garçons sans exception, raffolent. Cela vous permettra à tous les deux de profiter de votre plaisir en même temps que de celui de l’autre.

3. L’enclume (ou la bascule)
Cette position demande une certaine dose de souplesse dans le dos et dans les jambes. Les mecs l’aiment parce qu’elle leur donne un sentiment de puissance. C’est eux qui contrôlent les mouvements alors que la fille n’a pas une grande liberté d’action.

4. L’andromaque
L'andromaque est la position qui met le plus la fille à l’honneur ! Tout le pouvoir est entre tes mains et c’est toi qui as le contrôle !! A toi de bouger en variant la cadence et les plaisirs. En plus c’est une position qui te permettra de prendre beaucoup de plaisir. Tu es maîtresse de la situation et ton mec va adorer ça !

5. Le lotus
Le lotus est assez différente des autres puisque vous allez tous les deux êtres assis.  Elle vous permettra à tous les deux de passer un moment ultra romantique à vous embrasser et vous regarder dans les yeux. De quoi faire monter l’excitation !

6. La fellation
C’est LE préliminaire préféré des garçons et qui rendra fou ton chéri. Si tu as vraiment envie de lui faire plaisir, n’hésite pas à le faire, mais si ça te rebute, rien ne t’y oblige.

7. Les petites cuillères
La position des petite cuillères promet un moment très tendre avec ton amoureux et ne requiert pas d’effort particulier. Elle est donc reposante. Il pourra te prendre dans les bras et te chuchoter à l’oreille. Un vrai paradis pour les filles !

8. Le missionnaire
Le missionnaire est la position la plus connue et la plus pratiquée parce qu’elle est très simple, mais les garçons n’en raffolent pas moins ! Elle offre tout le loisir à ton homme de t’embrasser, de te regarder et de te caresser. Parfois la simplicité est ce qu’il y a de meilleure !

9. Les ciseaux
Les ciseaux sont une position pour le moins inhabituelle, mais que ton mec va adorer parce que son pénis sera beaucoup enserré par les muscles de ton vagin par rapport à d’autres positions.

10. La sodomie
Pratique spéciale que beaucoup de garçons adorent, elle doit se faire seulement si les deux partenaires sont complètement consentants. Autrement dit, ce n’est pas parce que ton copain veut essayer que tu dois le faire. Ce n’est pas une posture comme les autres et elle demande d’être préparée psychologiquement et physiquement pour être effectuée. Elle peut offrir un grand plaisir à l’un comme à l’autre, si les deux savent en profiter et se lâcher.


Source : Girls.fr

09:59 Écrit par BEN2013 dans sexualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Pourquoi boire de l’eau chaude et du citron le matin ?

Une de mes premières recommandation quand je rencontre pour la première fois des patients en naturopathie, c’est de boire à jeun de l’eau chaude et d’y ajouter un demi-citron pressé. Mais pourquoi ? Ce petit geste quand on en prend l’habitude change beaucoup de choses, il a des effets bien plus durables qu’on ne pourrait le penser….Il aide à éliminer les toxines : le jus de citron fraîchement pressé agit comme un diurétique et aide à drainer les reins. Et puis, l’acide citrique du citron stimule également le foie, qui détoxifie l’ensemble du corps. L’eau chaude ouvre doucement le système digestif et permet de relancer le transit si vos intestins

sont paresseux.

Il détoxifie la peau : les antioxydants et la vitamine C du citron contribuent à vous donner un teint éclatant. Particulièrement recommandé en cas d’acné.
Il soutient l’immunité : la vitamine C fait plus que de vous donner un joli teint. Associée au potassium, elle renforce le système immunitaire de l’organisme
Il vous hydrate : l’eau chaude et le citron hydratent les cellules du corps et permettent de remplacer tous les liquides qui ont été utilisés durant la nuit pour les fonctions du métabolisme.
Il vous donne la pêche : il donne de la vitalité.
Il participe à la perte de poids : la pectine contenue dans le citron aide à réduire les fringales.
Il vous donne une bonne haleine : la saveur du citron fraîche rafraîchit l’haleine et en prime les gencives adorent la vitamine C du citron.
La façon dont vous démarrez la journée donne le ton pour ce qui va suivre, adoptez la tasse d’eau chaude au citron. Essayez pendant un mois, on s’en reparle ensuite ?
Attention, cela ne marche que si vous pressez un citron, pas du tout avec les jus en bouteille. Le citron est généralement alcalin, mais les personnes « neuro-arthritiques » risquent au contraire de s’acidifier avec le citron. A doser selon votre constitution

CITRON.jpg

06:30 Écrit par BEN2013 dans Le savez vous ?, Santé | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Bravooooooooooooooo !!!!

elephantes.jpg

Football/CAN féminine: les Eléphantes décrochent la 3e place du tournoi et se qualifient pour le Mondial 2015.

 

Les Eléphantes ont obtenu leur qualification pour le prochain Mondial « Canada 2015 » en battant les Banyana Banyana de l’Afrique du Sud (1-0, 84è) en match comptant pour la troisième place de la CAN « Namibie 2014 ». L’unique réalisation est l’œuvre de la joueuse Ida Rebecca.

Bravoooo aux Eléphantes.........

06:07 Écrit par BEN2013 dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |