topblog Ivoire blogs

13/11/2014

QUALITÉ DES APPRENTISSAGES BOOSTER LA FORMATION CONTINUE DES ENSEIGNANTS Ibrahima Baldé | 11/11/2014 | 09H24 GMT

edu_enseignant_classe.jpg

 

 
QUALITÉ DES APPRENTISSAGES
 
BOOSTER LA FORMATION CONTINUE DES ENSEIGNANTS
 
Ibrahima Baldé | 11/11/2014 | 09H24 GMT
 
       
 
 
Pour booster la qualité des apprentissages en promouvant la certification des enseignants, surtout dans le cycle primaire, il est question pour les autorités académiques de miser sur la formation continue pour résorber le gap d’enseignants non diplômés. C’est l’avis de Aïssatou Lena Sène, chef de division de la Formation à la direction de la Communication et la Formation du ministère de l’Education nationale (Men) hier, lundi 10 novembre 2014. C’est à l’occasion d’un atelier d’analyse et de validation technique d’un référentiel de certification des enseignants du primaire dans 9 pays pilotes de la CEDEAO (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Niger, Nigeria, Sénégall et Togo).
 
« Les cadres nationaux et régionaux sont impératifs afin de nous assurer non seulement de la mobilité des enseignants dans l’espace CEDEAO mais également leur formation et leur professionnalisation dans ces pays de l’Afrique de l’Ouest, » 
 
« Il ne faut jamais oublier que la question enseignante est au cœur de la qualité des enseignements et des apprentissages et tant qu’elle n’aura pas été résolue, la performance des systèmes éducatifs africains sera toujours médiocre », a estimé la directrice du bureau de l’UNESCO á Dakar, Mme Ann Therese Ndong-Jatta dans une note parvenue à la rédaction. C’était en prélude de l’atelier d’analyse et de validation technique d’un référentiel de certification des enseignants du primaire dans 9 pays pilotes de la CEDEAO (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée, Niger, Nigeria, Sénégal et Togo).
 
 L’atelier qui s’est ouvert hier, lundi, réunis des experts qui se pencheront sur l’analyse des profils de compétences des enseignants du primaire de leur pays ainsi que l’ébauche d’une grille commune de compétences. Pour le chef de la division de la Formation à la direction de la Communication et la Formation du ministère de l’Education nationale (Men), il est impératif d’actionner le levier de la formation continue pour favoriser un environnement favorable à la qualité des apprentissages des enseignements, notamment dans le primaire. 
 
«Le Sénégal est dans cette posture depuis disons l’année dernière au sens que nous avons élaboré un référentiel pour l’enseignant du préscolaire, de l’élémentaire et du moyen. Dans les Crfpe, les élèves maitres en formation sont formés sur la base de ce référentiel », a fait savoir Aissatou Lena Sène. 
 
Elle a estimé que les autorités académiques ont pris l’engagement de « relever le niveau de recrutement. Il faut avoir le Bac pour être formé dans les centres régionaux. Nous tendons vers la suppression aussi des vacataires dans le moyen secondaire ». 
 
Pour elle, « nous ne pouvons pas être dans la quête de la qualité et continuer à recruter des gens qui n’ont pas le niveau requis et la formation qu’il faut. Il y’a des initiatives qui sont prises pour corriger tous ces dysfonctionnements ». 
Il est question au terme de cet atelier de dégager les bases d’un référentiel des certifications des enseignants du primaire pour la région CEDEAO, définir les normes professionnelles des enseignants du primaire.
 
 

05:45 Écrit par BEN2013 dans Notre école | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Les commentaires sont fermés.