topblog Ivoire blogs

11/12/2014

Présidentielle 2015 / Face à la pauvreté et à l’injustice: Banny et Essy Amara en sauveur Publié le jeudi 11 decembre 2014 | Le Democrate

Ouf.La boîte de pendor est enfin ouverte. Plus de doute . La présidentielle de 2015 à venir ne sera pas une mince affaire. Le directeur de cabinet du chef de l’Etat voulait des candidats serieux. Il y en a désormais.Deux candidats et non des moindres viennent de déclarer leur candidature face au président sortant , Alassane Ouattara . Essy Amara dont la candidature avait été sollicitée par l’ensemble des agriculteurs ivoiriens a fini par saisir la main tendue des planteurs . Charles Konan Banny , après quatre ans au service de la réconciliation , decisde de briguer la magistrature suprême. Que ce soit le chévroné diplômate Essy Amara ou le redoutable banquier Konan Banny tous sont issus de la même famille politique : le Pdci Rda.A écouter leur état major respectif, les deux hommes ont des objectifs similaires à savoir sauver la Côte d’Ivoire de plus en plus en proie à l’injustice , la pauvreté et au chômage grandissant. Jusqu’où iront ces deux candidats devant un Alassane Ouattara qui a déjà la caution de Henri Konan Bédié dont le soutien a été marqué par l’appel de Daoukro le 17 septembre dernier invitant toute la classe politique au sein du Rhdp à se mobiliser autour de la candidature du Président du Rdr ?

Que va dire Bédié aujourd’hui ?

Le numéro un du Pdci va s’adresser à ses militants aujourd’hui. Ce qui ressort de la presse proce dudit parti. De source concordante c’est au cours d’une réunion du sécrétariat exécutif que Bédié va présenter son analise de la situation qui prévaut au Pdci et annoncer de nouvelles decisions. En effet, l’appel de Daoukro quoi qu’on dise a déjà pris du plomb dans l’ail. L’initiateur pourra –t-il sauver encore les meubles ? En tout cas , on attend de voir.

Gisèle Tienfô

Essy-Amara.jpg

07:54 Écrit par BEN2013 dans Elections en 2015 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Les commentaires sont fermés.