topblog Ivoire blogs

31/03/2015

Année scolaire 2014-2015 / 5.922 cas de grossesses scolaires en seulement en 2 trimestres: plus d’un million d’enfants sans extraits de naissance Publié le mardi 31 mars 2015 | Le Nouveau Révei

menet.jpg

Le ministère de l’Education nationale et de l’enseignement technique, à travers la Direction des stratégies de la planification et des statistiques (Dsps), a rendu publiques les données statistiques de l’année 2014/2015, année scolaire en cours. C’était en présence des partenaires financiers et acteurs du système éducatif. De ces données essentielles pour la planification de la politique éducatives, il faut retenir des chiffres qui finissent par dépeindre notre système éducatif. Si l’on observe une nette augmentation du nombre d’élèves estimé à 5.049.496 et d’enseignants dont le nombre est de 145.849, avec 14.857 dans les écoles primaires, 1.373 au secondaire général, 288 établissements secondaires techniques pour 14 Cafop. L’un des fléaux pour lesquels les efforts entrepris par le ministère semblent ne pas avoir suffisamment d’effets, c’est les grossesses en milieu scolaire. Pour cette année scolaire qui est à son second trimestre, les statistiques de janvier 2015 au 14 mars donnent ceci : 4.250 cas de grossesses dans le secondaire général dont 23% d’élèves de plus de 18 ans, 30% d’élèves engrossées ont entre 9 et 15 ans et 47% entre 15 et 18 ans. Au primaire, les âges sont plus effrayants, 5 fillettes de 9 ans portent des grossesses, 11 de 10 ans, 95 qui ont 11 ans et 559 fillettes du primaire de plus 11 ans sont enceintes. Ce qui fait un total de 672 cas de grossesses au primaire d’octobre à la mi-mars. Au total, ce sont 5.922 cas de grossesses scolaires pour les deux trimestres de cette année scolaire 2014/2015. Un chiffre légèrement en baisse par rapport à l’an dernier qui était estimé à plus de 6.800 cas. Au niveau des actes de naissance, ils sont plus d’un million (1.043.450) d’élèves qui n’ont pas d’actes de naissance. Cette situation, selon le directeur de la Dsps, Mamadou Fofana, s’explique par le fait que dans sa politique, le ministère a autorisé les inscriptions au Cp1 sans extrait de naissance. C’est seulement en classe d’examen que les parents s’activent à fournir toutes les pièces pour permettre à leurs enfants de passer les examens, comme il est exigé. La présentation de ces données statistiques scolaires 2014/2015 a été saluée par Mme le ministre Kandia Camara et l’ensemble des acteurs. Pour la première responsable de l’école ivoirienne, « les statistiques sont d’une importance capitale dans la gestion et le pilotage de toutes les structures en général et particulièrement dans la gouvernance du ministère de l’Education nationale et de l’enseignement technique ». Parce que, soutient-elle, « Les statistiques scolaires participent de la bonne gouvernance de l’école dans la mesure où elles aident à la prise de décisions pour un accès généralisé équitable et de qualité ».

Par JEAN PRISCA

 

14:06 Écrit par BEN2013 dans Notre école | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

25/03/2015

Le Groupe de réflexion et d’action stratégique Pour la victoire d’Essy Amara vente les mérites de son candidat Publié le mardi 24 mars 2015 | Partis Politiques

Essy-Amara-voice-chat(3).JPG

Le monde politique est fébrile. Il spécule sur le destin des uns ou des autres. Le Président ESSY AMARA lui, reste sur sa ligne avec l’intention ferme de briguer la magistrature suprême de notre pays. Il s’est assigné pour mission de bâtir un projet pour la côte d’ivoire afin d’incarner pour le peuple ivoirien une alternative républicaine, crédible et percutante.
Après avoir exprimé sa volonté d’y arrivé, voici le temps de l’engagement qui n’est que le résultat d’un travail de fond et le fruit de toutes les rencontres multipliées sur le terrain ces derniers mois.
De ces rencontres, l’on peut tirer plusieurs convictions.
- La première, c’est qu’il existe dans notre pays une colère à l’égard des blocages de notre système économique et social. Nos concitoyens sont exaspérés par un immobilisme délétère qu’ils attribuent à tort ou à raison à tous les gouvernements successifs.
- La nécessité d’un dialogue national d’ampleur fait son chemin. Vous savez le diagnostic ; la côte d’ivoire est sortie d’une crise post-électorale qui a profondément fragilisé le tissu social et qui rend tangible le besoin d’une réconciliation historique. Ce sentiment est largement partagé et confirme que la méthode des ajustements à la marge ne convain plus face à l’urgence de la situation.
- Enfin, partout l’on ressent la soif de liberté et de responsabilité. Beaucoup d’ivoirien mesurent les limites d’un pouvoir providence qui n’a plus les moyens de tout faire et tous dénoncent les pesanteurs qui cadenassent leurs vie quotidienne. En somme le pays a besoin d’air. C’est pourquoi le Président ESSY AMARA veut mettre au cœur du débat public la question d’un Etat fort pour arbitre et non pour tutelle.
Quand on parle de l’avenir de la côte d’ivoire le camp de l’immobilisme vous rétorque « Irréductible » ;
Quand on parle de réconciliation le camp de l’immobilisme vous rétorque « Injustice » ;
Mais l’injustice est là sous les yeux des ivoiriens, qui ont compris que ce n’est pas en replâtrant le mur du passé que nous ferions de notre nation une terre de paix, d’hospitalité, de production et d’emplois. Il faut donc regarder la situation en face et y répondre sans dogme et sans faiblesse car les faits parlent d’eux-mêmes.
Par exemple, il faut ramener nos comptes publics à l’équilibre ce qui réclame une refonte de l’Etat et de notre protection sociale. Ce n’est pas une question d’orthodoxie budgétaire mais de souveraineté nationale et de stratégie économique. Plus le budget est élevé, plus les investissements ne sont pas bien réglementés et plus les impôts sur les entreprises et les ménages sont importants.
Il faut casser cette spirale qui vampirise l’investissement et stérilise le pouvoir d’achat. Il s’agit donc de revenir à des principes simples, ce que n’importe qu’elle famille assurera pour elle-même : la cohésion, le travail, la responsabilité, la bonne gestion.
Rien de ce que propose ESSY AMARA n’est impossible, ni irréaliste. Ce qui est en cause : ce n’est pas le génie ivoirien ; c’est notre système.
Imaginons la Côte d’ivoire réconciliée, débloquée dans ses initiatives, plus libre dans sa capacité à travailler, à oser…
Rien ne lui résisterait !
Le candidat ESSY AMARA persiste et signe, les ivoiriens peuvent supporter la vérité. Avec la vérité, avec le courage de nous réconcilier, il croit fermement qu’ensemble on peut remettre la Côte d’Ivoire dans le vent du progrès.

Groupe de réflexion et d’action stratégique
Pour la victoire d’Essy Amara
GRAS - VEA
Porte-parole & Secrétaire Général
Ghislaine Lahoré TCHEL-BI

05:44 Écrit par BEN2013 dans Elections en 2015, Partis politiques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

22/03/2015

Pourquoi vous hésitez encore ? Avec TREVO, améliorez votre santé et vos finances.

644443_1450715161885686_6881984285618773943_n.jpg16110_1450695955220940_771535325205151355_n.jpg

 

LES BIENFAITS DE TRÉVO:
• Une santé robuste
• Une plus grande énergie
• Une capacité de concentration élevée
• Une meilleure gestion de son poids
• Une meilleure santé du système cardiovasculaire
• Une meilleure santé du système immunitaire
• Taux de cholestérol et de glycémie rationnels
• Une meilleure santé du système digestif
• Anti vieillissement
• Taux de pH approprié
• Une meilleure Gestion des efforts physiques
• Une merveilleuse sensation de bien-être
TRÉVO est vivement recommandé dans les cas suivants :
• Ø l’AVC, la tension, L’obésité
• Ø L’insomnie, Le diabète,
• Ø L’arthrite, L’ulcère
• Ø Le rhumatisme,
• Ø L’impuissance sexuelle et l’infertilité
• Ø L’insuffisance rénale
• Ø Les fibromes et règles douloureuses
• Ø LE SIDA et LES CANCERS
• Problèmes des os, des articulations et de la peau
• etc

LES BIENFAITS DE TRÉVO:
• Une santé robuste
• Une plus grande énergie
• Une capacité de concentration élevée
• Une meilleure gestion de son poids
• Une meilleure santé du système cardiovasculaire
• Une meilleure santé du système immunitaire
• Taux de cholestérol et de glycémie rationnels
• Une meilleure santé du système digestif
• Anti vieillissement
• Taux de pH approprié
• Une meilleure Gestion des efforts physiques
• Une merveilleuse sensation de bien-être
TRÉVO est vivement recommandé dans les cas suivants :
• Ø l’AVC, la tension, L’obésité
• Ø L’insomnie, Le diabète,
• Ø L’arthrite, L’ulcère
• Ø Le rhumatisme,
• Ø L’impuissance sexuelle et l’infertilité
• Ø L’insuffisance rénale
• Ø Les fibromes et règles douloureuses
• Ø LE SIDA et LES CANCERS
• Problèmes des os, des articulations et de la peau
• etc

Pour vos commandes de TREVO :
07302396/01030543/77498652/54029565
benoitboehi@ymail.com
benoitboehi@gmail.com
www.trevocorporate.com/coach/boehi

Lapageducoach Trevo

1661478_1450696678554201_5255801930878444695_n.jpg

09:10 Écrit par BEN2013 dans Santé, TREVO | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Concours administratifs 2014/ les premiers résultats disponibles Publié le samedi 21 mars 2015 | Ministères

AUDIENCE-BACONGO-0000.jpg

Comme annoncé par le Directeur Général de la Fonction Publique, M. Aka Koffi Bernard, au cours de sa conférence de presse du 10 mars 2015, les premiers résultats des concours administratifs 2014 sont connus depuis le 20 mars 2015 à 23H59 mn.

Les délibérations de ce vendredi 20 mars ont porté sur les 63 concours (directs, professionnels et professionnels exceptionnels) des compositions des 10 et 17 janvier 2015 qui ont mis en lice 4657 candidats pour 481 postes budgétaires.

Les prochains résultats seront publiés selon le chronogramme suivant :

- Compositions des 24 et 31 janvier 2015 : jeudi 26 mars 2015 à 23H59.
- Compositions des 21 et 28 février 2015 : mardi 31 mars 2015 à 23H59.

Les résultats sont disponibles sur le site officiel du Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative : www.fonctionpublique.egouv.ci

09:00 Écrit par BEN2013 dans Fonction Publique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

18/03/2015

acquittement pour 14 membres de la garde rapprochée de Gbagbo Publié le mardi 17 mars 2015 | AFP

000_Par8066470.jpg

Abidjan - Quatorze membres de la garde rapprochée de l’ex-président Laurent Gbagbo, arrêtés à ses côtés et jugés pour leur implication supposée dans la crise post-électorale de 2010-2011 en Côte d’Ivoire, ont été acquittés mardi par le tribunal militaire d’Abidjan.

Les accusés, acquittés "purement et simplement pour délit non constitué", seront "immédiatement mis en liberté", a déclaré Anna Désirée Ettia, la présidente de la Cour.

Le procureur militaire Alexis Gabo, qualifiant d’"exécutants" les 14 hommes, accusés de "violations de consignes", avait requis l’acquittement pour treize d’entre eux. "Qu’il plaise à la Cour de les déclarer non coupables pour délit non constitué", avait-il lancé.

Il avait également réclamé "dix mois avec sursis" pour le lieutenant-colonel René Daleba, ex-médecin militaire de M. Gbagbo, estimant qu’il n’avait pas "déféré" à l’appel lancé à l’armée par Alassane Ouattara, alors fraîchement élu président, de se rallier à lui.

Outre le lieutenant-colonel Daleba, le commandant Norbert Kouassi Dua, ancien aide de camp de Laurent Gbagbo et 12 autres militaires constituaient le "premier cercle" ou la "dernière ceinture" dans le dispositif sécuritaire de l’ex- président, ont-ils expliqué au procès.

Ces militaires ont été arrêtés le 11 avril 2011 au même moment que Laurent et Simone Gbagbo par des éléments favorables à Alassane Ouattara dans la résidence présidentielle, après que celle-ci eut été bombardée par des forces françaises et onusiennes.

"La sanction maximale pour des violations des consignes est de deux ans d’emprisonnement, alors que ces accusés ont passé quatre années de prison", a déploré Me Martial Gahoua, leur avocat, plaidant pour un acquittement "pur et simple".

Laurent Gbagbo est écroué depuis fin 2011 à La Haye, où il doit être jugé par la CPI pour des "crimes contre l’humanité" commis lors de la crise postélectorale de 2010-2011, née de son refus de céder le pouvoir à Alassane Ouattara. Plus de 3.000 personnes ont perdu la vie en cinq mois de violences.

Sa femme Simone, jugée aux assises avec 78 co-accusés, a été condamnée la semaine dernière à 20 ans de réclusion pour "attentat à la sûreté de l’Etat".
Les avocats de la défense et le parquet général ont annoncé lundi un pourvoi en cassation contre cette décision.

ck/jf/fpp

16/03/2015

VOICI LES BIENFAITS DE TREVO POUR LES PATHOLOGIES SEXUELLES MASCULINES

11027776_1445190879104781_5198982616191894905_n.jpg

VOICI LES BIENFAITS DE TREVO
POUR LES PATHOLOGIES SEXUELLES
MASCULINES :

– Troubles de l’éjaculation (prématurée ou précoce
liée à une infection prostatique)
– Infertilité masculine (problèmes d’érection dus
souvent à des maladies spécifiques comme un
problème cardiovasculaire, un diabète)
– Faiblesse et impuissance sexuelles
– Stérilité (due souvent à l’usage incontrôlé
d’aphrodisiaques).

Pour le bien-être et la santé masculine,
TREVO propose le meilleur produit à l’heure
actuelle, afin de booster la libido avec des
méthodes 100% naturelles.
Pour vos commandes de TREVO,

 

TREVO PEUT RÉGLER DÉFINITIVEMENT
TOUS LES PROBLÈMES GYNÉCOLOGIQUES
CONSOMMEZ AU MOINS UNE FOIS
LE PUISSANT PRODUIT MIRACLE DE
GUÉRISON : TREVO
VOUS SEREZ IMPRESSIONNÉES
DES RÉSULTATS SPECTACULAIRES

Pour vos commandes de TREVO :
07302396/01030543/77498652/54029565
benoitboehi@ymail.com
benoitboehi@gmail.com
www.trevocorporate.com/coach/boehi

Lapageducoach Trevo

 

06:27 Écrit par BEN2013 dans Santé, TREVO | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Déblocage des salaires, menaces de grève: Le PIT soutient les travailleurs Publié le lundi 16 mars 2015 | Notre Voie

Le Gouvernement a promis « nettoyer » « la maison-ivoire » pour permettre enfin, le changement que les travailleurs dans leur ensemble et toute la population ivoirienne attendent depuis longtemps.

Mais hélas encore. A peine passé le temps des campagnes électorales, que le pouvoir actuel a oublié les promesses.

L’injustice faite aux Enseignants, relative au déblocage de leur salaire perdure pendant que se dégrade au fur et à mesure celle de l’ensemble des travailleurs de Côte d’Ivoire. Leurs appels et revendications demeurent désespérément vains. Les fonctionnaires et travailleurs assistent avec amertume à la réduction constante de leur pouvoir d’achat.

Après les Enseignants du cycle supérieur, qui donnent un temps au Gouvernement pour la satisfaction de leurs revendications, ce sont les Enseignants du secondaire qui ont pris le relais, paralysant la quasi-totalité des écoles. Contre toute attente, le Gouvernement ne réagit guère et cherche plutôt à se faire peur.

Réponse : de menace, les syndicats sont passés à la phase active, de celle de la grève.

Le Parti Ivoirien des Travailleurs exprime ici, son soutien et sa solidarité aux travailleurs de tous les secteurs professionnels et de tous les milieux ainsi qu’à leurs syndicats respectifs qui mènent, bien souvent, une lutte héroïque pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

Pour le PIT, la résolution progressive des problèmes doit de notre point de vu, faire partie du mécanisme de la bonne gouvernance et de la démocratie, gage de tout développement ; faute de quoi leur suspension pourrait entrainer leur accumulation et plus tard, l’éclatement d’une crise sociale porteuse de tous les dangers.

La PIT invite instamment le gouvernement, à se pencher sur les problèmes et les revendications des travailleurs pour y apporter des solutions et à tenir ses engagements vis-à-vis des syndicats afin de sauvegarder la paix sociale.

Fait à Abidjan, le 12 mars 2015

Pour le Parti Ivoirien des Travailleurs
Le Secrétaire
Général Adjoint
Porte parole du parti

06:04 Écrit par BEN2013 dans Fonction Publique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

01/03/2015

menace de grève des médecins et enseignants Publié le samedi 28 fevrier 2015 | Xinhua

atey.jpg

Plusieurs départements ministériels de la Côte d'Ivoire risqent d'être paralysés dans les prochains jours en raison des projets de grève des agents qui réclament un déblocage effectif des salaires.
Quelque 14 syndicats, membres du Collectif des syndicats des enseignants et éducateurs ont annoncé une grève de 72h à compter du 2 mars pour exiger le paiement des effets financiers du déblocage des avancements indiciaires qui devait être fait fin janvier 2015.

"Nous allons déposer la craie et déserter les salles de classe durant trois jours pour exiger le paiement", a menacé le président de ce collectif, Benjamin Kouamé.
Les syndicats du secteur de la santé ont également menacé jeudi d'observer un débrayage pour cette même raison salariale.

"Nous demandons au gouvernement de prendre toutes les dispositions nécessaires, en vue de débloquer totalement le salaire des agents du secteur de la santé, à la fin du mois de février 2015, avec rappel du mois de janvier 2015. Si rien n'est fait d'ici ce délai, pour satisfaire les personnels du secteur de la santé et apaiser ainsi le front social, nous aviserons", prévient le secrétaire général du collectif des agents du secteur de la santé, Atté Boka.

Le gouvernement ivoirien a augmenté le salaire des fonctionnaires et annoncé pour janvier 2015 le déblocage des avancements indiciaires avec effets financiers bloqués dans l'administration publique depuis plus de 20 ans.

09:36 Écrit par BEN2013 dans Fonction Publique, Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |