topblog Ivoire blogs

08/01/2014

Education nationale : Les professeurs contractuels de Gagnoa menacent de déposer la craie Publié le mercredi 8 janvier 2014 | Le Democrate

b161b559cf7259e7103502.jpg

Les enseignants contractuels de la direction régionale de l’éducation nationale et de l’enseignement technique de la région du Gôh ne sont pas du tout contents de leur situation sociale actuelle. Et pour se faire entendre, ils menacent d’observer un arrêt de travail et de manière illimitée dans les jours à venir si rien n’est fait concrètement concernant leur statut. Cette information a été donnée à la presse par le coordonnateur régional du collectif des enseignants contractuels du Gôh, Souleymane Diomandé, professeur de science de la vie et de la terre (SVT) au lycée3 de Gagnoa. C’était le lundi 06 janvier 2014 au sortir de la rencontre que son bureau et lui ont eue avec le secrétaire général de préfecture de Gagnoa, M. Kamenan Kré Etienne, assurant l’intérim du préfet Nzi Kanga Rémi absent.
« Les enseignants contractuels de Côte d’Ivoire en général et ceux de la Drenet de Gagnoa en particulier sont dans une incertitude totale. Nous ne savons pas notre statut et cela nous démotive sur le terrain. Il nous a été demandé de déposer nos dossiers dans le mois de novembre dernier pour la régularisation de notre statut. Mais rien n’est fait jusqu’à ce jour. Nous avons présenté le problème au représentant du préfet. Mais si le gouvernement ne réagit pas positivement, nous, à Gagnoa, nous rentrerons en grève illimitée et les autres collègues du pays suivront. De plus, nos perdiems de novembre et décembre ne nous sont pas versés. Nous ne sommes plus prêts à accepter cela. « a menacé le coordonnateur régional dudit collectif.
De son côté, le secrétaire général de la préfecture de Gagnoa que nous avons rencontré a non seulement confirmé l’entrevue qu’il a accordée aux enseignants contractuels, mais il leur a demandé de tout mettre en oeuvre afin que l’école ne connaisse pas de perturbations, les rassurant que l’Etat respectera sa promesse en régularisant leur situation.

5 minutesinfos.net

06:08 Écrit par BEN2013 dans Humeur, Notre école | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

25/10/2013

FIF-ministère des Sports : qui est ‘‘hautain’’ ? Publié par L'Intelligent d'Abidjan | Le 24/10/2013

Depuis quelques mois, ça ne va pas entre la Fédération ivoirienne de football (FIF) et le ministère des Sports. Chaque entité à sa vision du football en Côte d’Ivoire. Et sur la gestion des enveloppes financières la FIF et le ministère des Sports se piétinent. Dans cette gestion de compétence, l’attitude du ministère des Sports et de la Fédération ivoirienne de football, agace. Les deux institutions font peser la menace d’un climat irrespectueux pour les amoureux du football ivoirien. FIF et ministère des Sports jouent les ‘‘hautains’’ pour leurs soucis de compétence sur la gestion du football ivoirien. Et pourtant, ministère des Sports et la FIF ont une bonne maîtrise des lois du jeu de la FIFA. Alors, il y a problème dans l’attitude que dégagent la FIF et le ministère des Sports. Aucune des deux institutions n’est ouverte ni aux critiques, ni au dialogue. Ils ont un côté hautain, et ils ne veulent pas que la presse leur parle. Dans cette attitude de rigidité inutile, la FIF et le ministère des Sports manquent de pédagogie sportive. Le football est un spectacle. La FIF, en particulier, et le ministère des Sports, doivent appliquer la qualité des hommes, dans un climat social avec humanisme. Le football en Côte d’Ivoire serait en danger si les responsables sont incapables de sentir le « jeu pourri » et deviennent des robots…moins fouteux dans l’âme. Etre ‘‘hautain’’, va rapidement provoquer un malaise entre tous les Eléphants ; sur le terrain, comme dans les tribunes. Aujourd’hui, tout le monde se crispe. Fédération ivoirienne de football et ministère des Sports, votre attitude agace. Ben Ismaël

08:53 Écrit par BEN2013 dans Humeur, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |