topblog Ivoire blogs

15/09/2014

Ebola : Kandia Camara appelle à la vigilance à veille de la rentrée scolaire Publié le dimanche 14 septembre 2014 | APA

menet.jpg

Abidjan (Côte d’Ivoire) - La Ministre Ivoirienne de l’Education nationale et de l’enseignement technique, Kandia Kamissoko Camara a appelé, vendredi, à la vigilance et au respect des mesures de prévention contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, à la veille de la rentrée scolaire 2014-2015 prévue, lundi sur l’ensemble du territoire national.

«La rentrée scolaire est prévue pour le (lundi) 15 septembre et malheureusement notre région Ouest-africaine fait face à cette épidémie préoccupante qu'est le virus Ebola», a déclaré Kandia Camara dans un entretien à APA, soulignant que la grande famille de l'éducation compte près de 5 500 000 élèves et 120 000 agents. « C'est une grande population qui doit être protégée pour ne pas que le virus rentre par elle en Côte d'Ivoire», a estimé Mme Camara.

« Dès les mois de février et mars nous avons pris des mesures et mis en place un dispositif de lavage des mains », a-t-elle rappelé en exhortant « tous les membres de la communauté éducative à être des agents de sensibilisation sur le terrain ».

« Que chacun soit un agent de sensibilisation sur le terrain pour expliquer les mesures de prévention et encourager la population à éviter tout ce qui peut exposer à la maladie. Nous demandons à la population de rester vigilante », a poursuivi la ministre de l'éducation nationale et de l'enseignement technique.

« Je demande à tous les directeurs régionaux, à tous les inspecteurs de l'enseignement primaire de faire en sorte que dans tous les établissements de Côte d'Ivoire, le système de lavage des mains soit appliqué par les élèves et enseignants avant de rentrer à l'école », a ajouté Kandia Camara, insistant que « nous avons demandé à nos collaborateurs d'être le relais pour faire beaucoup de sensibilisation auprès des élèves et parents d'élèves ».

Le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), indique que sur 3 944 cas, la fièvre hémorragique Ebola a tué 2 097 personnes dans les trois principaux pays ouest-africains touchés dont 517 en Guinée, 1089 au Liberia et 491 en Sierra Leone.

En outre, le Nigeria, qui ne figure pas dans ces statistiques, a déclaré 22 cas, dont 8 décès. L'épidémie a également fait plus de 35 morts en RDC où le virus est apparu pour la première fois en 1976.

MC/ls/APA

00:57 Écrit par BEN2013 dans Notre école, Santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

01/09/2014

Virus Ebola : un cas suspect mis en quarantaine à Yamoussoukro Publié le dimanche 31 aout 2014 | AIP

Yamoussoukro, Un photographe ivoirien âgé de 43 ans, qui a séjourné en Sierra Léone puis au Libéria, suspecté de contagion du virus Ebola, a été placé immédiatement en isolement et mis en examen, samedi, dès son arrivée à Yamoussoukro (centre région du Bélier). La promptitude de la cellule d’information et de surveillance épidémiologique de la direction régionale de la santé et la police a permis de "boucler" la cours de l’individu suspecté. ’’ Des prélèvements ont été pris et envoyés à l’institut pasteur pour examen’’ a déclaré dimanche face à la presse le directeur régional de la santé, Dr Gaston Tra, qui indique que l’individu était visiblement fatigué, mais ne présentait aucun signe de la maladie.’’ Il s’agit de prendre des mesures préventives parce qu’il arrive des zones hyper épidémiologiques’’, a-t-il souligné. ’’Si le résultat des examens est positif, nous allons continuer la quarantaine et procédé aux soins, si c’est négatif, on va l’observer encore pendant trois semaines’’ a ajouté Dr Gaston Tra. Selon l’individu suspecté, dont les propos sont rapportés par le directeur régional de la santé Gaston Tra, il est parti de la Sierra Léone depuis avril 2014 suite à l’épidémie d’Ebola via le Liberia, traversant la frontière à la marche jusqu’à Danané où il a emprunté un véhicule pour Yamoussoukro. ’’ La chance, c’est qu’il a informé sa venue à sa famille qui a fui la cours dès son arrivée pour éviter tout contact humain’,’ a fait savoir le directeur régional de la santé qui a confié que par précaution la cour de l’individu suspecté sise au quartier Sopim a été désinfectée. Le médecin a rassuré toutefois qu’à ce jour, aucun cas de fièvre hémorragique à virus Ebola n’est signalé en Côte d’Ivoire. Il conseille aux populations de continuer d’observer les mesures de prévention contre le virus Ebola, et de ne paniquer devant les signes et symptômes. Il les invite à appeler le centre de santé le plus proche afin que des dispositions soient prises pour leur protection. (AIP) nam/ask

07:11 Écrit par BEN2013 dans Le savez vous ?, Santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

22/08/2014

Les populations de Tiassalé exhortées à être leur propre policier et celui de leurs voisins, pour se prémunir contre l’Ebola Publié le jeudi 21 aout 2014 | AIP

ebola2.jpg

Le directeur départemental de la Santé de Tiassalé, Dr Koffi Eugène, a demandé mardi, aux populations et aux leaders de communautés du département d’être leur propre policier et celui de leurs voisins, pour se prémunir contre le virus Ebola.

Après avoir demandé aux populations d’observer de manière stricte l’ensemble des mesures de prévention annoncées par le gouvernement, il a exhorté chacun à "être son propre policier et celui de son voisin", car pour lui, cette maladie est une menace pour la nation, la sous-région et le monde que l’on doit combattre sans répit et sans état d’âme.

Il a également invité les populations à signaler très tôt les cas suspects, après qu’il ait énuméré les symptômes du virus annonçant qu’un bâtiment est réservé pour recevoir en traitement les patients, si un cas était découvert.

Le maire de Tiassalé, Sylla Souhalio, lui a emboîté le pas, avant d’annoncer que lui-même a initié, depuis quelques jours, des tournées de sensibilisation.

Quant au préfet Jules Gouessé, il a demandé à ses collaborateurs, aux chefs des communautés et de village d’installer des comités de veille et de vigilance en vue de sensibiliser davantage les populations.

08:02 Écrit par BEN2013 dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

11/08/2014

7 habitudes qui endommagent votre cœur

Coeur-500x325.jpg

Le corps humain est une machine parfaite où chaque pièce est indispensable. Le cœur est l’organe de base qui peut avoir les pires conséquences s’il faiblit. Voilà pourquoi il faut en prendre soin et s’assurer qu’il soit en bonne santé en permanence. Connaissez-vous les habitudes qui sont les plus dommageables pour notre cœur, presque sans que nous nous en rendions compte ? Nous vous l’expliquons plus en détails.

Que faites-vous qui endommage votre cœur ?

 

Le cœur est l’organe principal chargé de pomper le sang et de l’envoyer vers le reste du corps pour que les nutriments circulent dans notre organisme. Il y a beaucoup de facteurs qui déterminent sa bonne santé, des éléments qui passent parfois inaperçus ou même dont nous ne nous préoccupons pas. Le stress qui accélère ses mouvements, les aliments qui le rendent malade ou qui obstruent les artères et l’empêchent de pomper comme il faut… Il faut y faire attention, car des infarctus peuvent parfois survenir, de manière silencieuse et sans prévenir. Alors, retenez bien ce qui suit ! 

 

1. Le sel dans nos plats

 

sel3

 

Vous vous y attendiez sûrement. Ce qui est curieux, c’est que tout le monde connaît les effets néfastes du sel sur notre organisme mais personne n’arrête de l’utiliser. Pourquoi ? Parce que le sel donne du goût à nos plats, les rend plus savoureux mais à long terme, il finit par vous le faire payer. Le selprovoque l’hypertension, augmente notre tension, et, petit à petit, cela devient une bombe à retardement, jusqu’au jour où notre cœur dit « stop ». Cela en vaut-il la peine ? Bien sûr que non.

 

2. Les risques du stress et de l’anxiété

 

lestress

 

Le stress concerne aussi bien les hommes que les femmes, même s’il se présente d’une autre manière. Généralement, on dit que chez les hommes, le stress a des effets plus néfastes à court terme. Les femmes, quant à elles, sont celles qui sont les plus touchées par le stress au quotidien, selon des études, même si elles y font mieux face. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il n’a pas d’effets sur elles. En fait, il existe un problème cardiaque qui est de plus en plus fréquent chez les femmes à cause des états d’anxiété et de stress. On l’appelle « le syndrome des cœurs brisés ». Comme vous le savez, il est indispensable pour nous d’apprendre à gérer un peu mieux nos émotions.

 

3. Le manque d’exercice et l’obésité

 

Sedentarisme

 

C’est, selon les experts, le mal du XXIe siècle. Une vie sédentaire, une alimentation incorrecte et riche en graisses saturées, en farines, sucreries et plats préparés… tout cela dérive petit à petit vers de graves problèmes cardiovasculaires à cause de l’obésité, de l’hypertension et d’un organisme malade qui s’endommage petit à petit. Nous devons le garder à l’esprit : les chiffres montrent que de plus en plus d’enfants souffrent de ce phénomène. Des enfants qui ne sortent plus jouer dans la rue, qui préfèrent rester devant leurs consoles de jeu ou leur ordinateur, menant une vie sédentaire avec très peu d’exercice… Nous devons éviter ces mauvaises habitudes pour le bien de notre corps.

 

4. Manger pour manger

 

Anxiete.manger_

 

C’est un phénomène que l’on a commencé à étudier il y a peu de temps. Prenons un exemple : nous arrivons à la maison fatigués après une dure journée et plutôt que de faire un effort pour préparer un repas sain, varié et équilibré, nous cherchons quelque chose à grignoter pour calmer immédiatement notre faim et notre anxiété. Un snack, une pizza, une boisson, des sucreries…. ce n’est pas une nutrition saine. C’est manger pour manger, manger pour calmer nos nerfs ou tout simplement pour finir rapidement. Et les plats préparés industriels nous rendent la vie facile : ils sont tout prêts et il suffit de les réchauffer au four à micro-ondes. Il n’y a rien de plus mauvais pour notre organisme. Souvenez-vous que manger c’est nous alimenter, offrir à notre corps ce dont il a besoin et ce qui est bon pour lui.

 

5. Et le cholestérol dans tout ça?

 

Cholestérol

 

On ne peut pas parler de cholestérol, sans mentionner l’hypertension. Ce sont toutes ces maladies silencieuses que nous oublions, parce que nous n’allons pas chez le médecin, parce que nous ne passons pas les examens habituels. Nous devons faire attention, le cholestérol peut représenter l’un des plus gros risques pour notre cœur. Il s’accumule dans nos veines et nos artères quand il est en excès dans notre organisme, et nous ne l’expulsons pas, au contraire nous l’accumulons dans des endroits dangereux comme ces voies où circule notre sang. Les veines deviennent plus étroites, il reste à peine assez d’espace pour que le sang circule, puis vient un redoutable infarctus. Ne prenez pas vos visites de routine chez le médecin à la légère !

 

6. Dormez-vous suffisamment?

 

Ce-que-les-chats-peuvent-nous-apprendre-sur-le-sommeil

 

Il est essentiel de dormir entre 7 et 8 heures par nuit. Même si nous le savons parfaitement, parfois nous regardons la télévision, l’ordinateur ou nous passons même des heures à parler depuis notre téléphone mobile. Souvenez-vous que ce type d’appareil est très nocifs, ses ondes modifient notre sommeil et produisent des insomnies. Nous avons besoin de nous reposer pour que notre organisme remplissent les fonctions biologiques essentielles, comme la désintoxication du système lymphatique, du foie… Ne pas dormir entraîne un déséquilibre hormonal qui touche directement notre cœur.

 

7. Vous fumez toujours ?

 

Fumer1

 

Si c’est votre cas, qu’attendez-vous pour arrêter ? Vous ne le savez peut-être pas, mais fumer accélère les pulsations cardiaques, provoque un rythme irrégulier ce qui entraîne des problèmes cardiaques assez graves. N’hésitez pas, arrêter de fumer est le plus beau cadeau que vous pouvez vous faire, cela vous offrira plus d’années de vie et une meilleure qualité de vie au jour le jour.

 

Merci à FBellon/Flickr.com pour sa contribution en photos

 

 

 

 

 

08:44 Écrit par BEN2013 dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

TOUT SAVOIR SUR LE VIRUS D'‪#‎EBOLA‬ Publié par: Schéma - Lavane Murphy

ebola2.jpg

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (‪#‎OMS‬), la fièvre hémorragique Ébola est l’une des maladies virales les plus virulentes connues chez l’homme. Ce virus, qui existe sous 5 formes différentes, a été identifié pour la première fois en 1976 à l’ouest du ‪#‎Soudan‬ et en République Démocratique du ‪#‎Congo‬ (ex-‪#‎Zaïre‬). C’est le village atteint au Congo qui se situait près de la rivière Ébola qui a donné son nom à la maladie.

La fièvre hémorragique à virus Ébola est une maladie virale aiguë se caractérisant souvent par une brusque montée de la température, une faiblesse intense, des myalgies, des céphalées et une irritation de la gorge. Ces symptômes sont suivis de vomissements, de diarrhées, d’éruptions cutanées, d’insuffisance rénale et hépatique et, dans certains cas, d’hémorragies internes et externes.

Comme pour le coronavirus, on soupçonne les chauves-souris d’être à l’origine du virus. Mais, selon l’OMS, le virus Ébola s’introduit dans la population humaine par contact étroit avec le sang, les sécrétions, les organes ou les liquides biologiques d’animaux infectés. En Afrique, l’infection a été constatée après la manipulation de chimpanzés, de gorilles, de chauves-souris frugivores, de singes, d’antilopes des bois et de porcs-épics infectés retrouvés morts ou malades dans la forêt tropicale.

Il n’existe actuellement aucun traitement ni vaccin contre cette fièvre hémorragique qui tue jusqu’à 90% des personnes infectées.

QUELQUES MESURES DE PRÉCAUTION DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ

-Se laver régulièrement et soigneusement les mains à l'eau et au savon
-Éviter de serrer les mains et de faire les accolades
-Éviter de consommer la viande de brousse
-Éviter de manipuler les corps...etc...

Signalons au passage que c'est à 19 heures GMT que les combinaisons de protection pour le traitements des malades du virus d"Ebola viennent d'atterrir à ‪#‎Odienné‬,le malade est dans un état critique en ce moment.

Nous suivrons l'évolution de la situation pour vous

Source: Indigné De Cote D'ivoire

TOUT SAVOIR SUR LE VIRUS D'#EBOLA

Publié par: Schéma - Lavane Murphy

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (#OMS), la fièvre hémorragique Ébola est l’une des maladies virales les plus virulentes connues chez l’homme. Ce virus, qui existe sous 5 formes différentes, a été identifié pour la première fois en 1976 à l’ouest du #Soudan et en République Démocratique du #Congo (ex-#Zaïre). C’est le village atteint au Congo qui se situait près de la rivière Ébola qui a donné son nom à la maladie.

La fièvre hémorragique à virus Ébola est une maladie virale aiguë se caractérisant souvent par une brusque montée de la température, une faiblesse intense, des myalgies, des céphalées et une irritation de la gorge. Ces symptômes sont suivis de vomissements, de diarrhées, d’éruptions cutanées, d’insuffisance rénale et hépatique et, dans certains cas, d’hémorragies internes et externes.

Comme pour le coronavirus, on soupçonne les chauves-souris d’être à l’origine du virus. Mais, selon l’OMS, le virus Ébola s’introduit dans la population humaine par contact étroit avec le sang, les sécrétions, les organes ou les liquides biologiques d’animaux infectés. En Afrique, l’infection a été constatée après la manipulation de chimpanzés, de gorilles, de chauves-souris frugivores, de singes, d’antilopes des bois et de porcs-épics infectés retrouvés morts ou malades dans la forêt tropicale.

Il n’existe actuellement aucun traitement ni vaccin contre cette fièvre hémorragique qui tue jusqu’à 90% des personnes infectées.

QUELQUES MESURES DE PRÉCAUTION DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ

-Se laver régulièrement et soigneusement les mains à l'eau et au savon
-Éviter de serrer les mains et de faire les accolades
-Éviter de consommer la viande de brousse
-Éviter de manipuler les corps...etc...

Signalons au passage que c'est à 19 heures GMT que les combinaisons de protection pour le traitements des malades du virus d"Ebola viennent d'atterrir à #Odienné,le malade est dans un état critique en ce moment.

Nous suivrons l'évolution de la situation pour vous

Source: Indigné De Cote D'ivoire

08:12 Écrit par BEN2013 dans Actualités, Santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

EBOLA: LE GOUVERNEMENT IVOIRIEN PREND DE NOUVELLES MESURES DE PREVENTION

Ebola.jpg

L’OMS ayant déclaré la maladie à virus Ebola comme étant une Urgence de Santé Publique de Portée mondiale, le Gouvernement de Côte d’Ivoire décide des mesures suivantes :
1. La suspension jusqu’à nouvel ordre des vols d’Air Côte d’Ivoire à destination et en provenance des pays affectés par la maladie à virus Ebola ;
2. L’interdiction jusqu’à nouvel ordre, à toutes les compagnies aériennes de transporter des passagers en provenance des pays touchés par la maladie à virus Ebola à destination de la Côte d’Ivoire ;
3. Tous les passagers à leur arrivée à l’aéroport Félix Houphouët Boigny seront soumis à la prise de température avec le thermomètre à infrarouge ;
4. La mise en place d’un dispositif de lavage des mains dans les aéroports ;
5. Le renforcement des mesures de contrôle sanitaire et de screening aux frontières terrestres aériennes et maritimes avec une forte implication des autorités préfectorales, coutumières et religieuses ;
6. Le renforcement de la protection sanitaire des agents de santé dans l’exercice de leurs fonctions aux postes avancés comme dans les établissements sanitaires ;
7. La mise en place d’un dispositif de prise en charge des éventuels malades ;
8. L’information des populations sur les mesures d’hygiène prises dans les lieux de grands rassemblements tels que les hôpitaux et les administrations publiques ;
9. Les dispositions et mesures préventives prises jusqu’à ce jour restent en vigueur.
Par ailleurs le gouvernement recommande aux populations de se laver régulièrement et soigneusement les mains à l’eau et au savon, d’éviter de serrer les mains et de faire des accolades.
Pour rappel, la maladie se propage surtout à partir des fluides corporels c'est-à-dire la sueur, le sang, la salive etc.
Fait à Abidjan, le 10 Aout 2014
Le Porte Parole du Gouvernement

EBOLA: LE GOUVERNEMENT IVOIRIEN PREND DE NOUVELLES MESURES DE PREVENTION
L’OMS ayant déclaré la maladie à virus Ebola comme étant une Urgence de Santé Publique de Portée mondiale, le Gouvernement de Côte d’Ivoire décide des mesures suivantes :
1. La suspension jusqu’à nouvel ordre des vols d’Air Côte d’Ivoire à destination et en provenance des pays affectés par la maladie à virus Ebola ;
2. L’interdiction jusqu’à nouvel ordre, à toutes les compagnies aériennes de transporter des passagers en provenance des pays touchés par la maladie à virus Ebola à destination de la Côte d’Ivoire ;
3. Tous les passagers à leur arrivée à l’aéroport Félix Houphouët Boigny seront soumis à la prise de température avec le thermomètre à infrarouge ;
4. La mise en place d’un dispositif de lavage des mains dans les aéroports ;
5. Le renforcement des mesures de contrôle sanitaire et de screening aux frontières terrestres aériennes et maritimes avec une forte implication des autorités préfectorales, coutumières et religieuses ;
6. Le renforcement de la protection sanitaire des agents de santé dans l’exercice de leurs fonctions aux postes avancés comme dans les établissements sanitaires ;
7. La mise en place d’un dispositif de prise en charge des éventuels malades ;
8. L’information des populations sur les mesures d’hygiène prises dans les lieux de grands rassemblements tels que les hôpitaux et les administrations publiques ;
9. Les dispositions et mesures préventives prises jusqu’à ce jour restent en vigueur.
Par ailleurs le gouvernement recommande aux populations de se laver régulièrement et soigneusement les mains à l’eau et au savon, d’éviter de serrer les mains et de faire des accolades.
Pour rappel, la maladie se propage surtout à partir des fluides corporels c'est-à-dire la sueur, le sang, la salive etc.
Fait à Abidjan, le 10 Aout 2014
Le Porte Parole du Gouvernement

07:50 Écrit par BEN2013 dans Actualités, Santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

01/06/2014

Santé : Il est désormais interdit de fumer sur le campus de Cocody Publié le dimanche 1 juin 2014 | AIP

etudiants-0007.jpg

Abidjan - Il est désormais interdit de fumer sur tout l’espace de l’université Félix Houphouët Boigny de Cocody, ont décidé les responsables qui pour matérialiser leur décision ont érigé à l’entrée (côté à l’école de Police), un gigantesque panneau stipulant l’interdiction.

"Interdit de Fumer. Fumer tue les fumeurs et les non fumeurs", peut-on lire sur ce panneau, de part et d’autre d’un cercle barré d’un trait rouge et, dans lequel est encastrée une tige de cigarette.

Le panneau placé juste en dessous de la signalétique de l'établissement (entrée côté école de police) a été inauguré ce samedi dans le cadre des célébrations de la journée mondiale sans tabac 2014.

L’université FHB a accueilli les célébrations officielles cette année, signale-ton.
Le monde entier célèbre depuis 1988, rappelle-t-on, le 31 mai de chaque année, la Journée Mondiale de la lutte contre le Tabac, sous l’égide de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). La journée se veut une occasion pour mettre en lumière les risques, sur la santé, liés à la consommation de tabac.

L’OMS a placé l’édition 2014 sous la thématique de l’augmentation des taxes sur le tabac, estimant que seule "la hausse des prix est le moyen le plus efficace pour dissuader les consommateurs, notamment les plus jeunes".

Les jeunes dans le monde entier, avec une forte proportion dans les pays pauvres, consomment de plus en plus précocement le tabac, signale-t-on. Chez les mineurs, la première cigarette est fumée entre 12 et 15 ans, voire dès 8 ans.

La décision de la direction de l’université FHB s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le tabagisme des jeunes.

Principale cause de décès évitable et deuxième cause de mortalité dans le monde, le tabac tue environ cinq millions de personnes par an. Les études prospectives prévoient à l’horizon 2020, une progression au double de ce chiffre, soit 10 millions de décès par an.

En Côte d’Ivoire, le tabac est responsable de 5000 décès annuels. Et la prise en charge des patients tabagiques coûte à l’Etat, près de 28 milliards de francs CFA chaque année.
Entre autres mesure pour lutter contre les effets dévastateurs du tabac les autorités ivoiriennes ont décidé en octobre, de l’interdiction de fumer dans les lieux publics et dans les moyens de transport en commun.

Aussi depuis le 1er janvier ont-elles décidé de relever les taxes sur le tabac. Ainsi, inscrite à l’annexe fiscale 2014, la taxe appliquée sur le tabac est passée de 23 à 25.

Lors de son message à l’occasion de la célébration de la journée sans tabac, la ministre de la santé et de la lutte contre le Sida, Raymonde Goudou Coffie, appelé à l’ l’adoption de "comportements responsables et citoyens" face à ce fléau, réitérant l’engagement gouvernement à "renforcer les dispositions réglementaires, les campagnes de sensibilisation et les mesures répressives pour parvenir à rendre le moins accessible possible un poison comme le tabac, dans l’intérêt supérieur de la santé des ivoiriens".

(AIP)
kg/kam

06:37 Écrit par BEN2013 dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

26/03/2014

Trois plantes contre l'hypertension

Ail, olivier, aubépine : associées à des mesures diététiques, ces plantes permettraient de réguler les hypertensions modérées.

ail-2516280-jpg_2163217.JPG

L'ail est utilisé depuis des millénaires pour ses multiples propriétés. © Jean-Baptiste Strobel / Biosphoto

Par

C'est une des pathologies les plus fréquentes des pays développés : 40 % des plus de 65 ans et 90 % des plus de 85 ans seraient concernés par l'hypertension, ce qui constitue un risque majeur d'accident cardiovasculaire. Vertiges, troubles de la vue, palpitations, saignements de nez ou suées doivent alerter, mais souvent cette maladie passe inaperçue, d'où l'importance d'un contrôle régulier. Si l'hypertension est modérée, en première intention les médecins recommandent de pratiquer une activité physique quotidienne de 30 minutes (marche, vélo...), de limiter la consommation de sel, d'alcool et de graisses saturées, d'arrêter le tabac, d'éviter les sources de stress et de perdre du poids si nécessaire.

En l'absence de résultats après trois mois - dus à la difficulté pour les patients de changer leurs habitudes de vie -, le médecin est alors souvent obligé de prescrire un traitement hypotenseur, qui devra le plus souvent être maintenu à vie. Cependant, pour 10 à 30 % des hypertendus, l'hypertension résiste à tous les traitements et parfois les effets secondaires peuvent être importants. Ainsi, une étude américaine vient d'alerter sur l'augmentation de 30 à 40 % des chutes graves (fractures, traumatismes crâniens) chez les personnes âgées sous antihypertenseurs et interroge sur la balance bénéfices-risques pour ces populations. On comprend donc bien l'importance de réviser son hygiène de vie dès les premiers signes d'hypertension. Si vous n'êtes pas sous traitement et que l'hypertension est modérée, certaines plantes pourront vous accompagner. Ne cumulez pas avec un traitement : trop baisser la tension n'est pas bon pour la fonction cognitive, car le cerveau a besoin d'une bonne circulation sanguine !

L'olivier (Olea europea)

Depuis 5 500 ans, cet arbre accompagne toutes les civilisations du bassin méditerranéen. Les Grecs puis les Arabes avec Avicenne recommandaient déjà son utilisation médicinale. Inscrites à la pharmacopée européenne, les feuilles d'olivier induisent une dilatation des vaisseaux périphériques et sont fréquemment recommandées pour atténuer l'hypertension légère et modérée. Leur activité modeste s'avère intéressante au long cours d'autant que leur substance active, l'oleuropéoside, dilate aussi les coronaires et l'aorte, régularise le rythme cardiaque, réduirait légèrement le cholestérol et agirait aussi comme antidiabétique. On peut consommer les feuilles d'olivier sous forme de décoctions quotidiennes (cinq jours par semaine, trois semaines sur quatre durant trois mois par exemple) à raison de 30 grammes de feuilles pour un litre d'eau à faire bouillir durant 10 minutes à feu doux.

L'ail (Allium sativum)

Cet alicament est utilisé depuis des millénaires pour ses multiples propriétés. Déjà les Égyptiens l'évoquaient il y a 3 500 ans, tout comme plus tard Hippocrate. Ses bienfaits cardiovasculaires sont sans doute les plus notables et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) admet que l'ail "peut être utile lors d'hypertension artérielle modérée". C'est grâce à un effet diurétique et à une vasodilatation des vaisseaux périphériques que l'ail permet de modérer une hypertension moyenne. Régulation de la tension, légère réduction des lipides sanguins, du cholestérol et de la coagulation du sang, activités anti-oxydantes et anti-inflammatoires : tous ces champs d'action expliquent les bienfaits cardiovasculaires attribués à l'ail. Pour bénéficier de ces vertus, il faudrait consommer 4 grammes d'ail frais chaque jour ou 1 à 3 gousses, de préférence écrasées. Avis aux courageux ! En raison de ses effets fluidifiants du sang, les personnes sous anticoagulant ainsi que celles qui vont subir une intervention chirurgicale doivent s'abstenir d'en consommer de grandes quantités. Pris à des doses thérapeutiques, en gélules par exemple, il pourrait également interagir avec certains médicaments (troubles de la thyroïde, VIH, hyperplasie bénigne de la prostate, voire traitement du diabète).

L'aubépine (Crataegus monogyna)

La nervosité, l'anxiété et l'hyperactivité sont parmi les causes majeures de l'hypertension. C'est pourquoi l'aubépine, qui agit à la fois sur la nervosité et sur le coeur, est souvent recommandée en cas d'hypertension associée à de la tachycardie ou de l'insuffisance cardiaque modérée. Grâce aux flavonoïdes qu'elles contiennent, les fleurs d'aubépine régularisent en effet le rythme du coeur et améliorent son oxygénation tandis que d'autres molécules (les proanthocyanidines) auraient des vertus sédatives. En infusion, on peut prendre deux à trois tasses par jour à raison d'une ou deux cuillerées à café par tasse et ceci durant plusieurs semaines avant d'observer des résultats (à partir de six semaines). Aucune contre-indication ou interaction avec d'autres substances n'ont été signalées concernant cette plante et elle a souvent sa place en complément d'un traitement classique, à condition bien sûr d'en informer son médecin. En cas d'hypertension essentiellement liée au stress, les plantes calmantes comme la passiflore ou la valériane seront également recommandées, tout comme l'huile essentielle de petit grain bigarade, parfaite pour les gens stressés. À respirer régulièrement.

Et aussi...

Pour diminuer la pression en augmentant la sécrétion urinaire, on fait aussi appel à des plantes diurétiques (orthosiphon, bouleau, frêne...) en cas d'hypertension modérée. Le pissenlit, en tisane ou en salade, également diurétique, permettrait de combattre l'effet de la tension sans la freiner. Enfin l'aubier du tilleul sauvage du Roussillon, les fleurs de chrysantelle (Chrysantellum americanum) - à ne pas confondre avec les chrysanthèmes des cimetières - et l'hibiscus sont trois autres fleurs fréquemment citées pour combattre les hypertensions modérées et on pourra les consommer régulièrement en tisane. Une étude de l'université de Boston a ainsi montré qu'une tisane quotidienne d'hibiscus permettait de réduire l'hypertension légère aussi bien que des antihypertenseurs. Enfin, du côté des recherches, deux très récentes études révèlent deux recettes simples et naturelles pour faire baisser la tension. La première, qui ressort de l'analyse de 32 autres études, montre qu'un régime végétarien permet de réduire efficacement la tension et les chercheurs pensent que ce serait une bonne manière de soigner cette pathologie à moindre coût sans médicaments ni effets secondaires. La deuxième étude révèle que le secret pour lutter contre l'hypertension résiderait dans le mariage. Ail, régime végétarien ou vie commune, il va falloir choisir votre remède !

03:21 Écrit par BEN2013 dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

Fièvre Ebola : les populations ivoiriennes exhortées à éviter la consommation des « rongeurs » Publié le mercredi 26 mars 2014 | APA

reunion-interministerielle-MEMIS1-0001.jpg

Les populations ivoiriennes ont été exhortées, mardi, par les autorités sanitaires du pays, à éviter de consommer et de manipuler les rongeurs notamment l’agouti jusqu’à ce que les risques de propagation de l’épidémie de la fièvre Ebola soient effectivement réduits.

« Il faut éviter jusqu’à ce que nous soyons sûres qu’il n’y a plus de risque de consommer l’agouti, mais surtout de le manipuler » a déclaré le ministre ivoirien de la Santé et de la lutte contre le Sida, Dr Raymonde Goudou Coffie.

Elle s’exprimait au sortir d’une rencontre interministérielle à laquelle ont pris part les ministres de l’Intérieur et de la Sécurité (Hamed Bakayoko), de la Communication (Affoussiata Bamba-Lamine), des Eaux et Forêts (Mathieu Babaud Darret), et de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant (Anne-Désirée Ouloto).

Pour le ministre de la Santé et de la lutte contre le Sida, il ne s’agit pas de « créer de la psychose chez les populations », mais plutôt prendre des mesures vigoureuses pour se prémunir contre l’avancée de ce virus virulent qu’est le virus Ebola qui a déjà fait environ 60 morts sur 80 cas déclarés en Guinée voisine.

La rencontre interministérielle a été le lieu de donner des instructions aux préfets de région des zones frontalières avec la Guinée pour qu’ils soient les premiers agents relayeurs des informations du gouvernement auprès des populations de ces régions.

Le gouvernement exhorte également les populations à éviter les comportements à risque tels que la chasse, la manipulation et la consommation des animaux comme les singes, les chimpanzés, la chauve-souris, le porc-épic.

« La transmission » de la maladie se fait au contact de « la sueur du sang. La contamination est d’abord animale et ensuite interhumaine » a précisé le ministre de la santé et de la lutte contre le Sida.

Lors d’une conférence de presse animée, lundi, à Abidjan, le directeur général de l’Institut national de l’Hygiène publique (Inhp), le Pr Simplice Dagnan a souligné qu’«aucun cas de fièvre Ebola n’a encore été détecté en Côte d’Ivoire ».

Toutefois, avait-il prévenu « le risque de propagation de cette épidémie aux pays limitrophes notamment la Côte d’Ivoire, reste élevé du fait des mouvements importants des populations entre la Côte d’Ivoire et la Guinée ».

La fièvre hémorragique Ebola qui se manifeste par des flambées de fièvre, des saignements est une maladie contagieuse dont on n’a pas encore découvert le remède. Elle est apparue pour la première fois en République démocratique du Congo en 1976.

Le nom virus Ebola provient du nom d’une rivière passant près de la ville de Yambuku, en République démocratique du Congo. C’est à l’hôpital de cette localité que fut identifié pour la première fois le filovirus, lors d’une épidémie qui débuta le 1er septembre 1976.
JBK/ls/APA

02:47 Écrit par BEN2013 dans Activités gouvernementales, Santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |

17/03/2014

MUGEFCI / Evaluation des performances : Soro Mamadou veut augmenter l’espérance de vie des mutualistes Publié le lundi 17 mars 2014 | L’intelligent d’Abidjan

IMG_5773(3).jpg

Le Conseil d’administration de la Mutuelle générale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (Mugefci) a organisé du 10 au 15 mars 2014 à Grand-Bassam, un séminaire pour évaluer les performances réalisées par la Direction générale dans le cadre du plan d’action 2013. A la clôture dudit séminaire le vendredi 14 mars, M. Soro Mamadou, PCA de la Mugefci a situé les enjeux de cette évaluation.

Selon Soro Mamadou, toutes les directions ont été passées au crible dans le souci de la dynamique qui consiste à relever les prestations. Il a rappelé qu’avec la nouvelle réglementation de l’UEMOA, l’un des objectifs qui leur est assigné, est la bonne gouvernance. L’atelier a permis de faire l’état des lieux, afin d’améliorer d’éventuelles insuffisances. « Je suis satisfait car la MUGEFCI se porte mieux », a assuré le PCA de la mutuelle. La preuve, les régimes complémentaires sont de plus en plus consommés par les mutualistes « De 150 souscription par mois, nous sommes passés à 800 », s’est-il félicité. Le PCA Soro Mamadou a insisté sur les engagements pris par son équipement lors de leur prise de fonction. C’est dans ce sens qu’il a indiqué que l’accent sera mis, en plus de délivrer des bons de soins, sur la prévention. « La pratique de l’exercice physique, la promotion d’une bonne alimentation et d’une meilleure hygiène de vie sont des créneaux que nous allons promouvoir », a annoncé le PCA de la Mugefci. En plus de travailler pour augmenter l’espérance de vie, il faut aussi s’inscrire à augmenter l’espérance de santé étant entendu qu’on peut avoir une longue vie, en tant en mauvaise santé. Le futur, c’est de faire de la Mugefci un leader incontesté en matière de mutualité autant en Côte d’Ivoire que dans la sous-région. « Le mouvement mutualiste doit être une alternative à l’assurance privée. Cette dernière, dans la plupart des cas, délaisse les souscripteurs quand il n’exerce plus d’activités. Nous, en tant que mutualiste, devront veiller à leur santé et les assister jusqu’à l’extrême », a-t-il conclu.

OG

 

 

04:05 Écrit par BEN2013 dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |